A l'heure où Nicolas Sarkozy promet de sauver le site sidérurgique Arcelor Mittal à Florange, retour sur l'histoire d'un mensonge d'état dans un cas similaire, celui de l'aciérie Gandrange, qui s'était achevé par sa fermeture et la suppression de 575 postes sur les 1108 du site. Nouvelle version d'un reportage d'Aline Leclerc.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.