Eh oui, Toyota est fantastique ! Alors que Renault perd 24% et PSA 36%, à Valenciennes Toyota tourne à plein régime. C'est même la fête pour le lancement du modèle "Origine France" qui va être exporté vers les Etats-Unis. Tout le monde est content, de monsieur Borloo à monsieur Montebourg en passant par la direction de Toyota France, chacun se réjouit.

Implanté depuis 2001 à Onnaing près de Valenciennes (Nord) depuis 2001, Toyota c'est 4.000 emplois pour 270.000 voitures par an. Pour cette région durement éprouvée, Toyota a été une aubaine et aujourd'hui une réussite. Les journalistes ne dissimulent pas leur enthousiasme. C'est d'ailleurs peut-être ce qui les différencie des salariés. Car cette réussite a un prix. Depuis le début de l'année, le groupe produit autant avec deux équipes qu'avec trois, grâce à "l'overtime", grâce au "lean management", grâce au TPS, le système de production de Toyota qui repose sur deux piliers que sont le "just in time" (juste à temps) et le "jidoka"... C’est-à-dire le toyotisme.

Une occasion, après Valenciennes, de retourner au Japon, à Toyota, berceau du toyotisme et de retrouver Satoshi Kamata, l'auteur de "Toyota, l'usine du désespoir". Oui, Toyota est fantastique, mais à quel prix. Mais comme dit un journaliste économiste : "Abnégation et flexibilité sont les ingrédients obligés".

Reportage Gaylord Van Wymeersch

Programmation musicale :

  • Raymonde et les Blancs Becs : "Tout le monde à l'usine"

Archives :

  • Là-bas si j'y suis au Japon : 18 et 19 mai 2010

Répondeur de l'émission :

Marion Dupas attend vos messages au 01 56 40 37 37

Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.