Cela fait 36 ans que Bernard et sa compagnie percussionnent, accordéonnent, pianotent musique et mots. Contre la barbarie affairée à triompher, sans chercher à croquer leur part du gâteau. Parce que Bernard Lubat ne voulait pas « finir subliminable, comme un couillon du jazz ». Mixture de gascon, de Coluche et de Lacan, cette phrase est si compréhensible qu’elle désarme. Plein d’espoir, on l’ânonne, en cadence.

Un reportage d’Antoine Chao et de Daniel Mermet .

Retrouvez Radio Uz sur le site d'Uzeste musical http://www.uzeste.org et sur www.frequencephemere.net

...........................................................................................................................................................

Programmation musicale :

  • Uzeste festival, Les Femmouzes T

  • Night in Uz, par les Amusiciens d'Uzeste

  • Jazzpanic, par la Cie Lubat
Bernard Lubat
Bernard Lubat © Radio France / Katie Palluault
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.