Le long de la ligne de chemin de fer en direction de Givet
Le long de la ligne de chemin de fer en direction de Givet © Radio France / Gaylord Van Wymeersch

En quelques années, les fiers ouvriers de la vallée sont devenus des "petits blancs" échoués dans les friches de leurs usines. Et la vie s'en va comme le sang d'une blessure. Ici dans les Ardennes comme ailleurs dans le pays.

Dans cette peau de chagrin qui ressemble à la France, on vit encore, on lutte encore malgré tout. On n'en veut pas à ceux qui ne votent plus ou qui votent FN. C'est des conneries mais on les comprend. Les médias diabolisent autant aujourd'hui ces électeurs qu'ils les ont ignorés depuis trente ans. Nul ne peut prévoir les ruses de l'Histoire. La crise de 1929 a aussi bien engendré le fascisme en Europe que le Front populaire. Où trouver le courage ? Peut-être dans une balade en forêt à guetter la promesse des myrtilles.

Troisième volet du reportage de Gaylord Van Wymeersch

Programmation musicale

  • Un Monde meilleur , par Pagaille

  • Mon pays était beau , par Jean Ferrat

  • À Paris dans chaque faubourg. Nous sommes seul s, par Marc Perrone

À (ré)écouter

À lire

-__Jaurès dans les Ardennes, deDidier Bigorgne (2014, éditions Privat)

  • La violence des riches, un livre de Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot (2013, éditions La Découverte)

À voir

Silence dans la vallée, un documentaire de Marcel Trillat (2007, 1h22, produit par la Compagnie des Phares et Balises)

À noter

Rendez-vous lundi 2 juin 2014 à 15h , pour une émission en direct et en public duthéâtre du Rond-Point , autour de la grande enquête menée par Radio France : "Pour qui pour quoi risquer ou donner sa vie aujourd'hui ?"

Plus d'infos et réservation sur espacepublic.radiofrance.fr> Lundi 2 juin 2014, Théâtre du Rond-Point, 2 bis avenue Franklin D. Roosevelt 75008 Paris

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.