Les fractures françaises
Les fractures françaises © Domas

« Ici, on vit de solidarité, du RSA, de petits boulots… » Sumène c’est « the place to be » pour une jeunesse du Gard qui fuit la précarité et la flambée des loyers de Montpellier. Une « drôle » de réputation qui est devenue source de tensions dans ce village de 1650 habitants.

Le point de crispation dans cette ancienne terre de filature ? Les dernières élections législatives où une candidate locale du Front national a recueilli 33% des suffrages, juste derrière Hollande.

Un coup de tonnerre au cœur de cette terre de gauche.

Une de ces nombreuses « fractures françaises » que dépeint le géographe Christophe Guilluy dans son ouvrage du même nom.

Premier volet de ce reportage de Charlotte Perry .

Remerciements à Robert, Gilles, André et à l'association Le Cri du Tigre.

Merci aussi à tous les habitants de Sumène, à Patrick Cabanel ainsi qu'à Sybil Vergnes.

...............................................................................................................................................................

Programmation musicale :

  • Radio Pirate, N.I.C.K

  • Transhumance, N.I.C.K

................................................................................................................................................................

Bibliographie :

  • Histoire des Cévennes, Patrick Cabanel, PUF coll. Que sais-je ? (mars 2003)

  • Atlas des nouvelles fractures sociales en France - les classes moyennes précarisées et oubliées, Christophe Guilluy et Christophe Noyé, éd. Autrement (mars 2006)

  • Fractures françaises, Christophe Guilluy, Bourin éditeur (octobre 2010)

................................................................................................................................................................

A l'agenda :

L'Institut d'histoire sociale du Val-de-Marne et l'association Esprit de résistance proposent ce jeudi et jusqu'au 4 décembre une exposition intitulée Louis Renault et la collaboration, dans le hall d'accueil du siège de la CGT (Montreuil).

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.