Au seuil silencieux de la nuit, les paumés du Strip s’évaporent. A l’écart de la foule, les « addicts » sont pourtant là. Partout. Omniprésents. Le Nevada, c’est la démesure. Las Vegas, c’est le royaume des addictions. Au jeu comme au sexe. Selon les termes du Conseil du Nevada pour les problèmes liés au jeu, « le taux de prévalence de cette addiction est de 6% ». Le triple de la moyenne nationale.

Et cette addiction au jeu n’est pas la seule anomalie statistique du Nevada. Coïncidence ou pas, Las Vegas présente une autre caractéristique : le taux de suicide y est parmi les plus élevés des Etats-Unis. Avec cela d’effrayant : « Ce ne sont pas les joueurs qui se suicident, mais les habitants. »

La Vallée du feu
La Vallée du feu © Daniel Mermet

Quant au sexe, la prostitution légale ne représente qu’un secteur dérisoire de cette « industrie au Nevada ». 90% de la prostitution y est illégale : rue, escorts, strip-clubs, salon de massages… A Las Vegas, les bordels légaux créent pourtant une culture de la prostitution. Dans cette ville où normalement cette « activité » est interdite, l’industrie du sexe rapporterait entre 1 à 6 milliards de dollars par an. « De l'enfer du jeu au paradis Mormon, Celui qui paie l'orchestre choisit la musique. » Sixième journée avec Giv Anquetil et Daniel Mermet .

...........................................................................................................................................................

Programmation musicale :

  • Gambling man blues, Eric Sardinas

  • See-Line woman, Nina Simone

...........................................................................................................................................................

Bibliographie :

  • La mort de l'élite progressiste, Chris Hedges, éd Lux (Montréal), 2012
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.