"Soleil glacé" parle du tourbillon de la vie et des émotions qui vont avec, ou comment une rencontre, une seule, peut bouger les lignes. L'auteure, Séverine Vidal, est une « touche à tout » de la littérature jeunesse.

Soleil glacé par Séverine Vidal
Soleil glacé par Séverine Vidal © Getty / Emang Pokya / EyeEm

Séverine Vidal écrit pour tous. Des albums à lire aux plus petits, des romans pour les très jeunes lecteurs, pour les moins jeunes mais aussi pour les grands adolescents et qu’elle le fait avec talent. Que ce soit dans le registre de l’aventure, de l’humour ou de l’émotion, elle a l’art et la manière de créer des personnages très attachants et « Soleil glacé »  ne déroge pas à la règle, loin s’en faut. « Soleil glacé » est un roman pour les grands, à partir de 14 ans.

Ça parle du tourbillon de la vie et des émotions qui vont avec, ou comment une rencontre, une seule, peut bouger les lignes.

La narratrice, Luce, étudiante de 20 ans, est sous le choc d’une toute récente rupture amoureuse. En couple depuis 3 ans, Tristan a mis fin à leur histoire par SMS. Et c’est en se rendant chez lui par surprise qu’elle découvre qu’il est avec une autre. Comme si ça ne suffisait pas, et parce qu’on a tous fait l’expérience de cette fameuse « loi des séries », sur le chemin du retour elle reçoit un message urgent de sa mère. Le père de Luce, qu’elle n’a pas vu depuis des années, vient de mourir brutalement.

Comment réagit-elle à cette nouvelle ?

Elle ne ressent rien. Elle est comme anesthésiée, absente d’elle-même.           

Elle n’arrive pas à pleurer la mort de ce père qui n’a jamais été suffisamment présent pour elle et qui l’a été de moins en moins au fil des ans. 

C’est donc sans avoir encore versé  une larme que Luce se rend à l’enterrement, avec sa mère et la compagne de celle-ci. C’est là qu’elle reconnaît, dans les personnes présentes, celle qu’elle avait identifié toute petite comme étant la maîtresse de son père, Marianne. Mais Marianne n’est pas seule. A ses côtés une fillette de 10 ans, Pia et un jeune homme sensiblement du même âge que Luce, Pierrot, dont l’attitude ne laisse pas de doute sur la présence d’un handicap mental. Vous l’aurez compris, Luce vient de découvrir qu’elle a un frère et une sœur que son père lui a cachés toute sa vie. Et si on peut parler de coup de foudre fraternel, alors c’est bien ce qui se produit entre Luce et Pierrot, écoutons un extrait.

Extrait :

Je suis terrassée par une émotion vive, complètement nouvelle : je me sens proche de cet inconnu qui est devant moi. Je sais qu’à partir de maintenant, dans ma vie, il y’a ce grand type mal à l’aise, à l’étroit dans ses tocs et ses manies, qui se rassure en parlant beaucoup trop et en évitant le regard des autres. Et je l’aime d’un coup, un coup porté direct à ma poitrine, en plein cœur. Je l’accepte comme il m’accepte, et c’est une évidence.

C’est donc son frère Pierrot, la rencontre qui va bouger les lignes. De quel handicap est-il porteur ?

Il est atteint du syndrome de l’X fragile. Une maladie génétique rare qui se manifeste essentiellement chez Pierrot par un retard intellectuel et de grosses difficultés à gérer ses émotions. C’est pour ça que son quotidien est très routinier. Il faut lui éviter les émotions fortes. Mais Luce, elle, a un besoin viscéral de s’inscrire dans la vie de celui qu’elle nommera joliment son « jumeau parallèle » et elle ne laissera pas l’inquiétude de Marianne s’interposer dans cette urgence à connaître celui qui aurait dû faire partie de sa vie depuis toujours.

Alors il y aura des maladresses de la part de Luce, des crises de Pierrot, des prises de bec avec Marianne mais au centre de tout ça il y aura cette rencontre et cet amour.

Dans ce roman, Séverine Vidal utilise toute la palette des émotions, de la colère brute à la tendresse la plus pure. 

Les personnages, tous à leur façon, sont justes et touchants.

Et le duo formé par Luce et Pierrot illustre parfaitement ce que l’amour fraternel peut avoir de si particulier et de tellement entier.

  • Soleil glacé de Séverine Vidal chez R jeunesse
Les références
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.