Pour se remettre à la lecture après les fêtes de Noël, un policier haletant qui nous attrape dès les premières pages.

#SauverLou de Muriel Zürcher
#SauverLou de Muriel Zürcher © Didier Jeunesse

La vie n’est pas facile pour Romane. Elle a 15 ans et elle a perdu sa mère il y a trois ans dans un accident de voiture. Le père de Romane se sent encore terriblement coupable d’avoir survécu à l’accident, même si tout le monde insiste pour lui rappeler qu’il n’aurait pas pu sauver sa femme quoi qu’il arrive. Il se réfugie dans l’alcool pour essayer d’oublier et il devient nostalgique et dépressif.  

Puis, il y a Lou, la petite sœur de Romane. Du haut de ses cinq ans, Lou a une imagination débordante et Romane sent envers elle un amour tellement fort, qu’elle donnerait tout ce qu’elle possède pour s’en occuper mieux. C’est d’ailleurs son plan : passer son brevet, trouver un travail, partir avec Lou pour la faire grandir loin des problèmes de leur père.   

Il semblerait que les problèmes de Romane soient loin de se résoudre

Depuis quelques mois les médecins ont trouvé la raison de l’imagination débordante de Lou : elle entend des voix dans sa tête, ce qu’elle appelle « ses amis imaginaires », à cause d’une maladie étrange qui se développe dans son cerveau. 

Romane a peur d’être séparée de sa sœur, mais surtout, elle a peur que Lou se rende compte de l’état de son père. Les soirs où il n’arrive même plus à se tenir debout, Romane prépare leurs affaires et prononce les mots magiques à l’oreille de Lou : « On part en excursion ? ». Cette phrase est devenue quasiment un rituel. Lou sait qu’il faut se dépêcher, préparer son duvet et son pyjama car elles vont passer la nuit sous les étoiles ! C’était une habitude de leur mère, qui adorait faire du camping. Romane profite donc de la forêt, qui n’est pas trop loin de chez elles, pour passer la nuit à l’abri des mauvaises soirées de leur père. Un coin près de l’aire de pique-nique qui est devenu familier après tant de nuits passées dehors. 

Ce soir, elles ont réussi à dormir d’une traite

Romane a même pu finir son devoir de mathématiques à l’aide de sa lampe frontale avant de se livrer à un sommeil profond. Mais bientôt, le calme qui règne dans la forêt au petit matin, est interrompu par une voiture qui se gare près de leur cachette. Romane et Lou entendent la discussion agitée entre deux hommes et puis un bruit, comme un bouchon de Champomy que l’on ouvre à Noël… 

Coup de feu !

Et puis le calme à nouveau… les filles se rendorment en pensant que c’est juste un cauchemar. Mais un peu plus tard, Romane se réveille et elle ne voit pas Lou. Elle la découvre un peu plus loin penchée à côté d’un homme allongé par terre, Lou n’a pas l’air effrayée, tout au contraire, elle raconte calmement à Romane que l’homme lui a parlé :

- Qu’est-ce qui t’a dit exactement le gars avant de mourir ? 

- C’est après que le méchant le tue, qu’il a parlé.

- Ne recommence pas avec tes histoires de fantôme ! 

- Mais c’est vrai ! Il a dit que le méchant il avait plus de nombril, parce qu’un jour il avait reçu une  balle pile dedans, et qu’il restait plus qu’une cicatrice en forme de trait au milieu du ventre. Lui, il a dit « bide » pas « ventre ». Et il a dit aussi qu’ils ont volé des briques, plein de briques, 500 ! Mais que lui, il les a cachés. Et même qu’il m’a dit où, mais c’est un secret. 

- Ça ne se vole pas, des briques, ça s’achète dans les magasins de bricolage. 

Mais la grande question serait : l’assassin a-t-il vu qu’il y avait deux filles faisant du camping qui ont pu tout entendre ? Il faut prévenir la police ? Vont-ils revenir pour récupérer le corps ?

Romane essaye de réfléchir à toute vitesse : s’échapper, rentrer à la maison, passer inaperçues… mais elles sont les seules à savoir où ces fameuses briques sont cachées et les assassins ne les laisseront pas partir comme ça. Le cauchemar commence, elles se lancent en pleine cavale, suivies de près : où aller ? qui va les aider ? et surtout, où est caché l’argent ?

Muriel Zürcher signe ce roman, #SauverLou chez Didier Jeunesse. Elle est l’auteure de Et la lune là-haut, le premier roman présenté dans la Bibliothèque des Ados l’année dernière. Lecture à partir de 12 ans. 

L'équipe