Quoi de mieux qu'un gros livre pour les vacances ? Un a beaucoup plu à notre libraire jeunesse. Il raconte une société inégalitaire, un monde clivé entre les puissants d'un côté et les petites mains de l'autre. C'est à la fois une dystopie et un pamphlet social.

Dans l’hôpital de la Ceinture qu’on appelait la Bulle, comme dans la clinique de la Colline dénommée la Pagode, les naissances se bousculaient. La vie ! La vie jaillissait inquiète et impatiente.

Ce roman commence avec une scène inquiétante. La nuit qui précède un nouveau siècle commence. Et pendant cette nuit, un tremblement de terre éclate. Au milieu de la troisième et plus grande secousse, une femme, Doris, donne naissance à un bébé dans l’hôpital de la Ceinture. 

Son mari, Jonas, est au summum du bonheur. Un bébé qui va changer leurs vies.  Mais dans les couloirs de l’hôpital, le médecin sort précipitamment de la salle de travail pour téléphoner. Il appelle la clinique de la Pagode. Il transmet un message important : Cette femme, Doris, vient d’avoir un garçon, et ce garçon est un Bleu, en plus, il est particulièrement dense. Aussitôt le message reçu, le deuxième médecin, celui de la Pagode, envoie un bébé né quelques minutes plus tôt de l’autre côté, une fille, une Pâle. 

L’échange des bébés aura lieu dans quelques minutes, les employés font semblant de ne rien avoir vu. Doris et son mari rentreront deux jours plus tard, dans le troisième quartier de la Ceinture, accompagnés d’une jolie petite fille qu’ils nommèrent Ness. 

Et on va retrouver ce bébé 18 années plus tard

Ce petit bébé a bien grandi. Elle est devenue une jeune femme habitant le quartier de la Ceinture. Le monde que Ness connaît depuis toujours est divisé. Divisé entre les Pâles et les Bleus.  

Les Pâles tournaient autour des Bleus comme autour d’un soleil. De cette loi naturelle découlaient toutes les autres

Les Pâles, se forment pendant tout leur scolarité à des métiers de service. Ils deviennent des techniciens de ménage, des adjoints de cuisine, des coiffeurs, des boulangers… les Bleus, eux, habitent à la Colline, ils ont une intelligence hors du commun et ils gouvernent ce pays divisé entre dominants et dominés.  

Que devient Ness ?  

Ness vient de finir le lycée, elle est prête à intégrer la vie active dans le secteur du Recyclage et de la Transformation, en d’autres termes, en triant les poubelles. Toujours épaulée par ses parents Doris et Jonas et par ses amis, Ferdinand et Sander, ils sont impatients de voir leur avenir changer.   

Un jour, Ness accompagne sa mère à la Colline, là où habitent les Bleus et où sa mère travaille comme femme de ménage pour plusieurs familles. Doris apprécie particulièrement la famille où habite le jeune Quirin, un Bleu dense qui a quelques problèmes de sociabilité.    

Les denses

Les denses sont considérés comme les savants du pays. Plus intelligents encore que les Bleus, ils sont censés prendre les décisions importantes de la société. Mais face à l’innocence et (à) la maladresse de Quirin, Ness ne ressent qu’un sentiment profond de tendresse. Cette rencontre va chambouler leurs vies.   

Et pas que cette rencontre, un autre événement provoque un chaos dans leur vie…  Lors d’une nouvelle visite à la Colline, l’un des amis de Ness, Sander, perd connaissance sans aucune explication. Il est interné dans une clinique et semble avoir disparu. Ness et Quirin décident de s’allier pour le retrouver. Pour rechercher la vérité. Mais la recherche de la vérité peut faire trembler l’ordre établi par leur pays. Ness et Quirin menacent ce système de dominés et dominants. Ils sont un danger qu’il faut éliminer.    

A partir de là, vous êtes menés (entraînés) dans un récit de poursuite haletante. Une quête de vérité qui va envouter ces deux personnages. Une société semblable à la nôtre qui nous fait réfléchir sur les hiérarchies et le pouvoir.   

Un récit d’anticipation.

Un roman qui a les allures de la célèbre saga de Hunger Games, un récit qui mélange politique, action et recherche de liberté.   

La plume est magnifique, le roman est long mais il se dévore, et l’univers correspond parfaitement aux amateurs des récits d’anticipation et il peut être lu à partir de 14 ans.    «  La route de Ness » d'Alice de Poncheville, ce livre est publié par le Rouergue dans la collection Epik qui regroupe des romans centrés sur l’imaginaire (science-fiction, fantasy, dystopie, horreur, etc.). Une collection à destination des ados et des jeunes adultes.