Une histoire très drôle pour les 9/12 ans publié chez l'Ecole des Loisirs et illustrée par Anjuna Boutan, dans laquelle on apprendra à se méfier des plats tout prêts, et où on découvrira que les parents n’ont pas toujours raison.

Détail de la couverture de "Miranda Chocolat", d'Astrid Desbordes et Anjuna Boutan
Détail de la couverture de "Miranda Chocolat", d'Astrid Desbordes et Anjuna Boutan © L'Ecole des Loisirs

Qui est Miranda Chocolat ?

Miranda Chocolat c’est le surnom de Miranda Octopus ! Elle a 11 ans et elle trouve sa vie bien monotone. Son père est à la tête d’une grande entreprise. Il est souvent absent et toujours un peu triste. Mais son pire cauchemar c’est sa mère : elle est autoritaire, superficielle et terriblement snob. Elle a deux passions dans la vie : le cheval et sa propre personne. Et c’est elle qui a entièrement rédigé le C.O.C - le code octopussien de conduite : pas moins de 400 règles éducatives auxquelles Miranda doit se soumettre. Heureusement, il y a son meilleur ami Auguste Petrus. C’est le fils du pâtissier de la ville. Avec Auguste, Miranda expérimente les chocoboum (une confiserie explosive !), elle apprend à «  pétrir, étaler, glacer, papilotter. » C’est une révélation : plus tard elle sera pâtissière ! Pas sûr que l’idée plaise à ses parents…

Un roman réjouissant, un manifeste contre la malbouffe

Il dénonce avec humour l’hypocrisie du marketing agroalimentaire. Et qui nous rappelle que grandir, c’est aussi savoir s’opposer à ses parents. Astrid Desbordes avait déjà démontré son talent pour l’écriture d’albums jeunesse. Elle signe ici son premier roman, et c’est une réussite.

La recommandation de la libraire Delphine Maillard de la librairie Chantelivre à Paris, 13 Rue de Sèvres

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.