C’est un roman de cape et d’épée, écrit à quatre mains par deux grands auteurs de littérature jeunesse. Le texte est accompagné par les magnifiques illustrations, qui nous propose notamment, au début du livre, une très belle carte permettant de situer les principaux lieux de l’intrigue.

"Olympe de Roquedor", de Jean-Philippe Arrou-Vignod et François Place
"Olympe de Roquedor", de Jean-Philippe Arrou-Vignod et François Place © Gallimard jeunesse

On est au XVIIème siècle, dans le sud-ouest de la France, quelque part entre les anciennes provinces de la Gascogne et du Languedoc, sur les terres du célèbre d’Artagnan ! C’est dans cette région qu’a grandi Olympe, jeune marquise et héroïne de notre histoire. Elle a environ 15-16 ans, est orpheline, et c’est l’unique héritière du château de Roquedor. Sauf que ça fait 4 ans qu’Olympe est enfermée au couvent, où elle a été envoyée par son tuteur après la mort de son père.

Extrait :

Durant les quatre années qu’elle avait passées au couvent, Olympe avait souvent imaginé le jour où elle regagnerait le château familial. Seule cette pensée l’avait sauvée du désespoir. La règle du couvent n’avait pas eu raison d’elle, au contraire. Plus on la contraignait, plus elle aspirait à cette liberté qu’on lui avait ôtée.

Comment va-t-elle sortir de cette situation ?

Un beau jour, Olympe est libérée par Foulques, un jeune comte qu’elle connaît bien puisqu’il s’agit du fils de son tuteur, Enguerrand de Saint-Mesme, un vieil ami de son père. Mais Olympe comprend rapidement que cette liberté ne va pas durer et que les deux hommes ont pour grand projet de la marier de force au jeune Foulques.

Elle va tenter d’échapper à cette union

On comprend très vite qu’Olympe est une jeune fille pleine de ressources et qu’elle est prête à tout pour reprendre sa liberté. Une occasion inespérée va se présenter sur la route pour rentrer du couvent, quand leur voiture se fait soudain attaquer en pleine forêt…

Extrait :

C’était sa chance, elle le savait. Recroquevillée dans le fond de la berline, […] elle avait cru sa dernière heure arrivée. La voiture qui manque de verser,  le coup de feu, puis ce silence soudain… et cette larve de Foulques tremblant comme une feuille qui sort, l’épée au poing. Se marier avec lui ? Jamais ! […] Elle n’avait qu’un espoir : disparaître dans l’épaisseur de la forêt. Courir, courir aussi vite et aussi loin que ses forces le lui permettraient. Ses bas étaient déchirés, ses pieds en sang. Les tempes bourdonnantes, la poitrine comprimée par un point de côté, elle accéléra encore.

On peut dire qu’elle n’a pas froid aux yeux ! Mais il faut savoir qu’Olympe n’a pas été élevée comme les autres jeunes filles de la noblesse puisque son père l’a initiée dès son plus jeune âge à la nature environnante, qu’elle connaît donc très bien. Mais il va quand même lui falloir encore beaucoup de courage pour affronter les épreuves qui l’attendent, puisque c’est une véritable traque qui commence au moment où l’on s’aperçoit de sa disparition.

Elle est donc seule, livrée à elle même en pleine forêt

Mais heureusement, elle va aussi faire de belles rencontres au cours de cette aventure, et recevoir le soutien inespéré de deux personnages singuliers :

  • le capitaine Décembre, un ancien soldat borgne solitaire et un peu bourru, au passé très mystérieux,
  • et le jeune Oost, très différent de son aîné mais non moins malmené par la vie, comme en témoignent les nombreuses cicatrices de coups de fouet qu’il porte sur le dos. Enrôlé de force sur un navire marchand à 17 ans, il s’est enfuit après trois années cauchemardesques et se retrouve en cavale comme notre héroïne.

Ce binôme étonnant va apporter beaucoup de légèreté au récit, notamment grâce à des joutes verbales très savoureuses.

Comment vont-ils aider Olympe ?

Certes la jeune marquise est en fuite, mais son but ultime est de reconquérir le château qui lui appartient, abandonné depuis la mort de son père. Pour cela elle aura bien besoin de l’aide des deux hommes et tous les trois vont s’allier pour affronter leurs nombreux ennemis.

C'est un roman de cape et d’épée, on aura notre lot de combats et duels en tous genres, dans ce récit au rythme effréné. A lire à partir de 13 ans !