C’était il y a 26 ans jour pour jour, le 31 août 1985. Un train Corail reliant Paris à Port-Bou, déraillait à Argenton-sur-Creuse en raison de sa vitesse excessive.

Au même moment, un train postal arrivait dans l’autre sens, il est venu s’encastrer dans les deux voitures déraillées.

Bilan : 43 morts et 37 blessés.

Témoignages d’une rescapée et d’un habitant d’Argenton venu participer aux premiers secours.

Cet accident, le troisième de l’été 1985, avait entrainé la démission du président de la SNCF.

Une chronique réalisée avec le concours de l'INA

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.