Ce jeudi matin a commencé la campagne 2017 de l'impôt sur le revenu. Les impôts, un thème récurrent de toute campagne présidentielle.

Oui, les Français payent beaucoup d'impôts mais ils bénéficient aussi de beaucoup de prestations
Oui, les Français payent beaucoup d'impôts mais ils bénéficient aussi de beaucoup de prestations © Radio France / ve

"On en paye trop", c'est une phrase qu'on entend souvent dans la bouche de certains, électeurs comme candidats. Mais est-ce une impression ou une réalité ?

C'est vrai, si l'on s'en tient par exemple à ce qu'avait dit la commission européenne en 2013. Bruxelles avait estimé que la ligne rouge avait été franchie qu'il y avait trop d'impôts.

La France, c'est 300 taxes environs et autres mesures fiscales en tous genres. Ça c'est d'ailleurs un rapport de l'Assemblée nationale qui le dit. Les impôts, tout confondu, ont augmenté pour les ménages de 142 milliards en dix ans. De 44 milliards d'euros sur le quinquennat, selon un récent audit pour les Echos.

Une étude est d'ailleurs sortie cette semaine qui va dans le sens du "trop d'impôts"

Cette étude de l'OCDE l’affirme, chiffres à l'appui. La France détient tout simplement le taux le plus haut de prélèvement obligatoire d'Europe derrière le Danemark. Pour un couple marié avec deux enfants et disposant d'un salaire moyen, le poids de l'impôt représentait pour ce couple en 2016, 40% de leur rémunération brute, cotisation patronale inclue. 40%, c'est 15% de plus que la moyenne des pays étudiés. Un écart - somme toute - considérable.

Il y a les impôts mais il y a aussi les contreparties

Si la France a tout de l’enfer fiscal, encore faut-il comparer ce qui est comparable. Selon une source à Bercy, le taux de prélèvement est certes important chez nous mais c'est surtout que cet impôt payé donne lieu en contrepartie à des services publics. Une couverture-maladie, des prestations chômage pour lesquels les citoyens des autres pays doivent payer plus et ou faire appel pour ça à des prestataires privés.

Alors vrai les Français paient beaucoup d'impôt. Mais ils ne paient pas pour la même chose.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.