Après les révélations d'un possible logiciel truqueur sur les moteurs Renault, une idée reçue passée à l'épreuve des faits : les normes anti-pollution sont-elles fiables?

La norme euro 6 limite les émissions d'oxyde d'azote, pollution responsable de 7500 morts prématurés en France chaque année.
La norme euro 6 limite les émissions d'oxyde d'azote, pollution responsable de 7500 morts prématurés en France chaque année. © Getty / Ariel Skelley

Est-il possible de faire confiance aux normes anti-pollution ? La réponse est non, puisque les tests d'homologation pour les voitures c'est un peu comme comparer votre performance sur un tapis de course à un vrai running dans la rue. Il y a un énorme écart entre ce qui est mesuré sur le pot d'échappement d'une voiture en laboratoire, et ce qui est mesuré sur route

Est-il possible de faire confiance aux normes anti-pollution ?

Difficile, actuellement, de faire confiance aux normes anti-pollution
Difficile, actuellement, de faire confiance aux normes anti-pollution © Radio France

La norme Euro 6 limite les émissions d'oxyde d'azote à 80 milligramme par kilomètre.La commission Royal, chargée d'enquêter après le scandale Volkswagen avait déjà montré que les émissions NOX de la Renault Clio étaient plus de six fois supérieure à la norme, plus de 9 fois supérieure pour la Renault Kadjar.

Les normes européennes mettent-elles la barre trop haut ?

Réponse de Lorelei Limousin de l'ONG Réseau action climat, elle a siégé au sein de la commission Royal :

Non, car quelques véhicules sont dans les clous. Cette norme est réalisable, encore faut-il que ce soit un investissement prioritaire chez les constructeurs automobiles

La réforme européenne des tests d'homologation des véhicules va-t-elle siffler la fin de la partie ?

On ne sait pas quand la norme euro 6 sera vraiment respectée. Bruxelles a accepté que, pour les homologations, les voitures soient testées non plus seulement en laboratoire mais aussi sur route, avec un engin embarqué pour mesurer les rejets oxydes d'azote. Sauf que dans le même temps les normes de pollution ont été assouplies.

Les états, avec la commission européenne ont décidé d'accorder une marge de tolérance aux constructeurs, pendant plusieurs années. Et pendant ce temps l'agence européenne de l'environnement nous dit que le dioxyde d'azote serait responsable de 7500 morts prématurés en France...

►LIRE AUSSI | Notre dossier : "Les programmes au banc d'essai"

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.