Hier c'était le dernier concert de Michel Sardou et c'était aussi l'interview d'Emmanuel Macron en direct de Berd'huis, avec Jean-Pierre Pernaut. Une occasion en or de mixer ces deux événements.

Quand on fait la java, le jeudi à Berd'huis,
Après la drague aux cathos
On est comme à la messe, pas besoin d'bondieuseries
Avec Jean-Pierre Pernaut
C'est peut-être pas la plus jolie
La java de Berd'huis
Mais Tolbiac était pris
 

Quand on fait la java, le jeudi à Berd'huis,
En causant carabistouilles
Que fait le téléspectateur ? Il réagit
En se grattant la tête
C'est peut-être pas la plus jolie
La java de Berd'huis
Mais la ZAD, c'était cuit
 

Quand on fait la java, au JT de 13h00,
En premier de cordée
C'est idiot car Pernaut, son credo, son bonheur,
C'est le dernier sabotier
Les belles images d'un élevage de poules
Un reportage sur des joueurs de boules
La recette de la teurgoule
 

Quand on fait la java, le jeudi à Berd'huis,
En direct sur TF1
Demain on verra Macron dans « Secret Story »,
« Joséphine ange gardien »
Dans « The Voice », ce sera parfait
L'endroit rêvé pour gueuler :
« C'est notre projeeet !!! »
 

Ou alors :
Quand j'étais petit Macron
Je repassais mes leçons
Avec Bribri
Aujourd'hui, manque de bol
Je me retrouve à l'école
Avec Pernaut !
La vie c'est pas marrant
C'est trop désespérant
Y'a des gens !
 

Et quand on fait la java, le jeudi à Berd'huis,
Pour parler aux retraités
Mieux qu'une école primaire, pourquoi n'avoir pas choisi   
Un Ehpad au Touquet ?
Avec des vieux rendus hystériques
À l'idée de conduire moins vite
Leurs fauteuils électriques
 

C'est peut-être pas la plus jolie
La java de Berd'huis
C'était ça ou la Syrie
 

L'équipe
Nous contacter
(ré)écouter La chanson de Frédéric Fromet Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.