Déçu par l'annulation de la visite de Vladimir Poutine, Frédéric Fromet a décidé d'affronter un ours à mains nues ou de prendre une cuite à la vodka.

Finalement il a écrit une ode à la Russie.

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.