En traînant près de l'Élysée, Frédéric Fromet est tombé sur un texte signé Emmanuel Macron, et il l'a mis en musique avec un air signé Elmer Food Beat.

Moi ce que j'aime chez Benalla
C'est qu'il est plus fort que Booba
Il s'bat pas comm' une femm'lette
À coups d'flacons d'eau d'toilette
Hou hou hou
 

Moi ce que j'aime chez Benalla   
C'est qu'il est plus fort que l'sénat   
Sauf qu'il pourrait galérer
Pour ceinturer l'gros Larcher   
Hou hou hou
 

Benalla la la la, la-la-la, la-la-la...
Oh, frappe-moi !   
Benalla la la la la la
Oh, cogne-moi !
Benalla la la la la la
Oh, fracasse-moi !
Benalla la la la la la
Oh, corrige-moi !
 

Moi ce que j'aime chez Benalla
(et ses petit's lunettes au JT)
C'est qu'il est pas vraiment d'là-bas
(dans son costume de premier d'cordée)
J'suis pas là pour le défendre
Mais il s'prénomme Alexandre
Et pas Moustaphaaa
Ho Benalla
 

Et dans les poings de Benalla
Oui dans les poings de Benalla a oh oh oh
Il y a toujours de la place   
Pour un gauchiste qu'on tabasse
Hou hou hou
 

Benalla la la la, la-la-la, la-la-la...
Oh, tamponne-moi !
Benalla la la la la la
Oh, percute-moi !
Benalla la la la la la
Oh, attache-moi !
Benalla la la la la la
Oh, fouette-moi !
(Je rappelle que le texte est signé Emmanuel Macron)
 

Moi ce que j'aime chez Benalla
C'est qu'à la Fête de l'Huma   
Il nous dégagerait tout ça
Les tee-shirts Che Guevarra
Hou hou hou
 

Benalla la la la, la-la-la, la-la-la...
Oh, bouscule-moi !
Benalla la la la la la
Oh, dérouille-moi !
Benalla la la la la la
Oh, flagelle-moi !
Benalla la la la la la
Oh, cravache-moi !
 

Mais tu ferais mieux de coller des mandales
Au Front National

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.