Samedi dernier un énième manifestant a été éborgné. Si ça continue, à cause des flics, il va falloir réécrire toutes les chansons où les gens ont deux yeux.

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.