Aujourd’hui, je soutiens pas mon pays. J’aime crier "Cocorico" à chaque victoire des Bleus. C’est pas la question. Mais mes plumes de coq français, sont teintées de jaune. Je suis bleu-poussin. Moi, j’aime le Brésil. Aujourd’hui, je joue la provoc'. Je suis peut-être le seul Français de Rio… qui ne supporte pas l’équipe de France.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.