Quelques idées pour sortir de l'ordinaire

Soupe de lentilles corail inspirée du dal tadka indien

Faire revenir 3 gousses d’ail émincées, 1 gros oignon rouge émincé et un morceau de 2 cm de gingembre frais pelé émincé dans de l’huile d’olive chaude mélangée avec un peu d’huile de coco (facultatif). Ne pas faire trop revenir, l’ail et l’oignon ne doivent pas colorer. 

Ajouter 2 c.c de curry, 1 c.c de paprika fumé, 1 c.c de coriandre en poudre. Puis mettre lentilles corail (env. 50 g par personne). Couvrir d’eau, après quelques minutes ajouter la pulpe de tomate (300 g env.), puis le lait de coco (250 ml) après quelques minutes et une pointe (ou plus) de harissa ou autre piment. 

Cuire à couvert à feu doux pendant une vingtaine de minutes. Passer au mixeur mais très peu afin qu’il reste un peu de texture. Ajouter le jus d’un demi citron vert et le zeste.  

Au moment de servir, on peut ajouter : un peu de feta hachée, coriandre, persil plat, menthe hachées, et éventuellement un trait d’huile de sésame.

Ribollita, la soupe toscane « re-bouillie »

Attention, temps de cuisson long, au moins 3 heures, du fait de la présence des haricots et pois divers.

En principe, comme son nom l’indique, c’est une soupe que l’on prépare avec le reste de la soupe de légumes de la veille. 

Faire revenir à l’huile d’olive dans une grosse cocotte ou un faitout : 1 oignon émincé, 2 gousses d’ail, 1 poireau détaillé en rondelles d’1 cm de large, 2 carottes détaillées en tronçons dont une piquée de clous de girofle, 1 branche de céleri émincée. 

On peut ajouter un peu tout ce qui traîne dans le bac à légumes : feuilles de chou émincées, courgettes, pommes de terre (pas trop, pour ne pas trop épaissir la soupe). Quand cette garniture a coloré, ajouter de l’eau à couvert puis 300 g env. de tomates concassées en boîte 1 c.s de concentré de tomates. 

Ajouter également une feuille de laurier, une branche de romarin, sel, poivre, puis les haricots que vous avez, dans mon cas des mogettes de Vendée et des pois jaunes suédois mais tous les haricots secs font l’affaire. En principe il faut les faire tremper la veille, je les ai mis directement, la soupe a donc cuit très longtemps, plus de 3 heures.

A la fin de la cuisson, on peut ajouter une petite poignée de feuilles d’épinard, de vert de blette, de puntarelle. La soupe est prête quand les haricots sont tendres mais pas réduits en purée.

Servir avec des croûtons de pain rassis frottés à l’ail, revenus à l’huile d’olive avec du pepperoncino (piment sec émietté) et beaucoup de parmesan.Quelque

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.