Pois cassés en français, piselli spezatti en Italie où on en consomme depuis la Rome Antique.

Pois cassé
Pois cassé © Getty

Apicius, grand codificateur de la cuisine romaine, cuisinier de l'empereur Tibère, proposait une fricassée de légumineuses que l'on peut réaliser avec des fèves, des pois chiches ou des pois cassés, ou les trois à la fois.

Mode d'emploi :   cuire les pois cassés dans un grand volume d’eau

avec du vert de poireau de la coriandre. Préparer la garniture en pilant de l'origan, de la livèche, et des graines de fenouil. Mouiller au vin blanc et au garum (aujourd'hui : nuoc mam ou collatura de alici, quelques gouttes seulement).  Mélanger aux pois cassés égouttés quand ils sont cuits. Arroser d’huile d’olive et poivrer.

En Suède on mangeait traditionnellement un soupe de pois cassés jaunes avec une crêpe, le jeudi exclusivement.

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.