Ibiza, dans notre imaginaire rime avec fêtard et électro, plutôt qu'avec gastronomie. Et pourtant... C'est ce que nous fait découvrir Deborah Dupont à travers un livre de Françoise Pialoux : "Ibiza, entre terre & mer"

"Ibiza, entre terre & mer" de Françoise Pialoux
"Ibiza, entre terre & mer" de Françoise Pialoux © Albert Font / Editions de La Martinière

Crumble de cerise à la rhubarbe

« Pour changer un peu du classique mariage fraise-rhubarbe, j’ai pris l’option d’un crumble de juin avec des cerises bien noires. Je le sers avec de la glace à la vanille qui fond doucement sur les fruits acidulés et c’est trop bon ! »

Pour 8 personnes : Cuisson : 40 minutes 

  • 500 g de rhubarbe 
  • 1 kg de cerise noires
  • 100 g de sucre en poudre 
  • Pour le crumble : 
  • 250 g de farine T 45 ou T 55
  • 150 g de cassonade 
  • 150 g de beurre ramolli
  • 50 g de noisettes hachées grossièrement 

Épluchez la rhubarbe avec un éplucheur à légumes et coupez-les en morceaux d’un centimètre.

Rincez les cerises, équeutez-les et dénoyautez-les. 

Dans une casserole, faites cuire la rhubarbe avec le sucre en poudre et un fond de verre d’eau pendant environ un quart d’heure à couvert sur feu doux.Préchauffez votre four à 180 °C et préparez la pâte à crumble.

Dans un grand bol, mélangez la farine avec la cassonade et les noisettes hachées, puis ajoutez le beurre.

Mélangez rapidement avec les doigts pour obtenir un mélange sableux. Beurrez un moule en terre ou des petits plats qui vont aussi bien au four que sur la table, versez-y la rhubarbe, ajoutez les cerises crues et mélangez un peu. Émiettez alors sur les fruits la pâte à crumble et enfournez pendant 25 minutes.

Servez tiède avec de la crème fraîche ou une glace à la vanille. 

La greixonera de juanito

« Avec son petit goût de pudding, cette recette populaire est un dessert typique d'Ibiza et de Formentera. A la base, il était fait pour utiliser les restes de viennoiseries et cette fameuse ensaïmada qui fait office de croissant aux Baléares. Je tiens les secrets de cette greixonera de Juanito, un vrai ibicenco qui est responsable des desserts à l'hôtel, et je la sers le plus souvent au petit déjeuner. C'est juste délicieux !

Pour 2 personnes 

Cuisson : 50 minutes 

  • 1 l de lait demi-écrémé
  • 1 bâton de cannelle
  • 1 citron de jaune bio
  • 400 g de sucre en poudre
  • 6 en saïmades individuelles ou 6 croissants
  • 8 œufs 

Portez le lait à ébullition sur feu doux avec la cannelle, les zestes du citron et 200 g de sucre en poudre.

Aux premiers bouillons, ôtez du feu et laisser infuser jusqu’à ce que le mélange tiédisse. 

Lorsqu’il est tiède, retirez le bâton de cannelle et les zestes et ajoutez les senaïmades en petits morceaux. Battez les œufs, puis mélangez-les à la préparation. Réservez à température ambiante.Préchauffez le four à 175 °C.

Faites fondre sur feux doux les 200 g de sucre restants avec une cuillerée à soupe d’eau dans un grand plat assez profond et en terre de préférence.Lorsque le caramel prend une jolie teinte dorée, retirez le moule du feu. 

Versez alors dans ce plat bien caramélisé la préparation aux ensaïmades et enfournez dans au bain-marie pendant 50 minutes. 

Servez ce dessert froid.

Recettes extraites d"Ibiza, entre terre & mer"  Françoise Pialoux, Editions de la Martinière

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.