La société privée SpaceX d'Elon Musk prévoit d’envoyer deux "touristes de l'espace" effectuer un vol autour de la Lune l'année prochaine. Un voyage d'au moins 480.000 km.

Elon Musk présente Dragon 2 à Hawthorne en Californie, en 2014
Elon Musk présente Dragon 2 à Hawthorne en Californie, en 2014 © Getty / Kevork Djansezian

Aujourd’hui vous nous parlez de l’immortalité dans les transports, vous voulez nous cryogéniser comme dans Alien ?

Non mais l’idée de l’immortalité, s’il elle ne s’applique pas encore à l’homme peut en revanche s’appliquer à l’humanité. Je m’explique : il s’agit de survivre à la mort qui menace l’espèce humaine sur la planète Terre à cause de la pollution, de l’effet de serre ou tout simplement de l’extinction du soleil d’ici 4 à 5 milliards d’années.

On a un peu de temps alors pour fuir la terre non ?

En tout cas il y en a un qui est pressé c’est Elon Musk. Ce milliardaire américain, qui avant de se lancer dans la voiture électrique avec Tesla, se passionnait déjà pour le transport spatial avec sa société Space X. Il a donc mis au point un moyen de transport spatial accessible pour fuir avant la catastrophe finale….

Mais ça coute très cher une fusée, non ?

Oui c’est pour ça qu’il s’acharne depuis 2002 à baisser le coût du transport spatial : sa solution c’est un lanceur réutilisable qui revient sur terre non pas en planant comme la navette spatiale de la Nasa mais à la verticale comme la fusée de Tintin. Il y a quelques jours son lanceur Falcon 9 a envoyé une capsule de ravitaillement vers la station spatiale internationale avant de revenir à son point de départ en Floride au lieu de tomber dans la mer ou de bruler dans l’atmosphère. Soit une économie de 50 Millions de $.

Quand pourrons nous voyager dans sa fusée ?

Dans un futur assez proche, puisque Elon Musk a annoncé que sa capsule Dragon 2 pourrait convoyer des touristes d’ici 2018, et il a même déjà trouvé deux candidats. Contre 200 000 € ces space-touristes pourront effectuer le tour de la lune et de revenir. Ce sera une première étape pour ensuite partir vers Mars d’ici 2024.

Et ensuite ?

Dès que Space X aura fiabilisé son lanceur lourd la Falcon Heavy avec ses 27 moteurs, l’entreprise estime pouvoir envoyer des Cargo de 100 personnes pour commencer à coloniser Mars. La capsule habitée décollera avant de se mettre en orbite autour de la terre pendant que le lanceur redescendra comme un ascenseur pour reprendre du carburant destiné à la capsule, qui ensuite pourra faire son long voyage vers la planète rouge. Une fois établit sur Mars, les colons devrons développer un moyen de produire du carburant pour poursuivre la visite de l’espace vers l’infini et au-delà. Tout ça pour sauver l’espèce humaine. Moralité pour rendre l’humanité immortelle il suffit d’une planète Mars et ça repart.

L'équipe
  • Alexandre LazergesJournaliste chef de rubriques Lifestyle au Magazine GQ La revue GQ dans tous les bons kiosques
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.