De la DeLorean à la voiture de "Blade Runner" en passant par la DS de "Fantomas" : petit tour d'horizon des voitures improbables dans les films de science fiction.

Arrivée de l'acteur Christopher Lloyd à l'intérieur de la DeLorean au compte à rebours pour le vol final du "Back To The Future Ride" à Universal Studios Hollywood le 2 août 2007 à Los Angeles, en Californie.
Arrivée de l'acteur Christopher Lloyd à l'intérieur de la DeLorean au compte à rebours pour le vol final du "Back To The Future Ride" à Universal Studios Hollywood le 2 août 2007 à Los Angeles, en Californie. © Getty / Noel Vasquez

Alexandre Lazerges est en compagnie de Jacques Braunstein, auteur du livre Cars and Stars paru chez Gründ, qui raconte les couples mythiques que forment les vedettes de cinéma avec leur voiture. Il y est beaucoup question de modèles anciens comme la Ford Mustang de Steve McQueen, ou de l'Aston Martin de Françoise Sagan mais aussi des voitures du futur dans les films de science fiction.

La DeLorean

À commencer par la DeLorean de Retour vers le Futur. On oublie souvent de préciser que le réalisateur Robert Zemeckis avait d'abord pensé faire voyager ses héros dans un réfrigérateur bricolé, mais comme les producteurs ont eu peur que les enfants voulant rejouer le film finissent par s'enfermer dans un frigo, ils ont abandonné l'idée au profit d'un coupé hallucinant de modernité et d'avant garde : la DeLorean.

La DeLorean a un design effilé et ultra moderne comme le dit d'ailleurs Doc Emmet Brown dans le film :

Quitte a prendre une voiture pour rouler à 96 miles à l'heure autant qu'elle ait de la gueule !

Un moteur développé par Renault et Peugeot. Un 6 cylindres en V qui équipait les 604 présidentielles, les Renault 30 de PDG ou les coupé Alpine. Ce moteur avait été choisi parce qu'il était en alliage et non pas en fonte comme les moteur américains. Ça c'était moderne.

Malheureusement John DeLorean avait vu trop grand, et pour éponger ses dettes c'était même lancé dans le trafic que cocaïne.

La fabrication a cessé en 1983 avant la sortie du film Retour vers le Futur qui l'a pourtant rendue totalement culte. On nous annonce cependant régulièrement la sortie d'une version toute électrique, depuis qu'un riche texan a racheté le stock de pièce restantes.

► LIRE AUSSI | Le coup de la panne

La DS

On se souvient d'une autre voiture française dans un film de science Fiction : la DS volante de Fantomas.

C'est surtout l'aérodynamisme et la silhouette de requin de la DS qui lui donne ce petit air futuriste, alors qu'elle date de 1955 ! Sa suspension pneumatique aussi qui - certes - pouvait rendre malade mais constituait un gadget hyper moderne.

On retrouve une DS dans le film d'anticipation Bienvenue à Gattaca sur le pas de tir de la fusée, et on se rend compte de la modernité de la voiture qui ne jure pas du tout dans le décor.

CX break, Renault Trafic et Renault Avantime

Dans un film comme Le fils de l'homme (2006) avec Clive Owen et Julianne Moore, qui imagine une société futuriste où les humains ne peuvent plus avoir d'enfant, les protagonistes se déplacent exclusivement en voitures françaises : une CX break, une camionnette Renault Trafic reconnaissable avec sa bosse au dessus de la cabine et surtout une splendide Renault Avantime, ce monospace-coupé qui a fait un bide commercial parce qu'il était justement trop en avance sur son temps.

Voitures autonomes

Dans des films comme I-Robot, on voit une Audi qui ressemble à une évolution du modèle TT mais entièrement autonome dans laquelle Will Smith se déplace. Même chose dans Minority Report où la marque Lexus a imaginé une voiture autonome pour Tom Cruise. Dans le film elle est même construite autour de lui alors qu'il est pourchassé par la police.

Dans ces deux cas, la voiture est dessinée exprès par les designer de la marque tout simplement pour mettre les logo en avant. C'est juste une page de publicité déguisée.

Quid de la voiture volante alors ?

On en a vu dans Blade Runner (1982), de Ridley Scott, dont on attend le deuxième volet pour le mois d'octobre prochain et les premières images qui ont fuité montrent un véhicule de police reprenant la forme du véhicule d'origine.

L'avantage c'est qu'il peut décoller verticalement puis avancer avec un réacteur. C'est pratique pour s'extraire des bouchons. Et au fond dans le futur c'est surtout ça qu'on espère qu'il n'y ait plus de bouchons.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.