Quoi de mieux pour commencer cette nouvelle année qu'un groupe de musique électronique recommandé par André Manoukian ?

Impossible d’analyser ou de séparer les différents éléments qui composent cette musique. Car la fusion est admirable et tellement dense qu’elle prend corps, incarné par trois âmes, Hausmane le chanteur, Adrien aux synthés et Aksel aux percus. Leur nom, FORM, F.O.R.M, est programmatique. Les sons se déplacent dans l’espace, dessinent des courbes, des angles, des ruptures, des sons rétiniens qui nous caressent le derme. 

Les gars de FORM ont grandi en banlieue parisienne, se sont connus au collège. En bons autodidactes, ils ont appris les uns des autres. Ils ont d’abord commencé à faire des sons pour les rappeurs. Et puis Hausmane le chanteur a assumé son chant, c’est curieux de dire ça alors qu’il a une voix somptueuse et une diction parfaite. Puis ils se sont donné les moyens de leur autonomie artistique, ont investi un musée désaffecté à Argenteuil, présentant un projet culturel avec d’autres associations pour en faire le musée sauvage, leur studio, leur camp de base, à partir duquel ils se sont mis à rayonner…

L'équipe
Thèmes associés