.Aujourd'hui, André Manoukian nous conte les scandales les plus croustillants du monde artistique...

Aujourd’hui je vais vous parler des grands scandales de l’histoire de l’art. On commence avec Constance, pas notre Constance à nous, notre institutrice préférée, notre Constance Lation, notre fée, comme elle le dit elle-même, non, il s’agit de Constance Quéniaux.

Mais qui est Constance Quéniaux ? On pourrait dire que, de sa physionomie, nous n’avons qu’une vue partielle, sans que ça enlève une once d’intensité à la qualité de sa beauté. En fait on ne connait d’elle que la vision de son sexe féminin, c’est donc la foufoune la plus célèbre du monde. Vous l’aurez deviné, je vous parle du modèle de l’origine du monde de Gustave Courbet, qui vient d’être identifié récemment, une ancienne danseuse de l’Opéra de Paris, qui était en 1866 la maitresse de Khalil Bey, diplomate turco-égyptien, grande figure de la nuit parisienne et commanditaire de ce tableau, qui se retrouvera bien plus tard, le tableau, chez le psychanalyste Jacques Lacan, caché derrière un autre tableau bien sur, avant de réintégrer dignement sa place dans un musée, le Musée d’Orsay en 1995.

Autre scandale célèbre, la fontaine, de Marcel Duchamp, qui fut refusée au premier salon des indépendants à New York en 1917. En fait de fontaine, il s’agit d’un urinoir renversé. En faisant cela, Duchamp, qualifié par André Breton d’homme le plus intelligent du siècle, invente un concept, le ready made, qui consiste à exposer un objet manufacturé après l’avoir simplement signé et daté, transformant un bien de consommation courante en œuvre d’art par simple intention artistique. Plus tard Andy Wharol va s’engouffrer dans cette brèche.

Dans la musique maintenant, premier scandale : La querelle des bouffons. Nous sommes en 1752, sous le roi Louis XV. Jean-Philippe Rameau, musicien de génie qui théorisa la musique en la simplifiant, faisant dire plus tard à Levi-Strauss que Rameau inventa le structuralisme, écrit des Opéras avec une modernité qui, loin de choquer le public, est plébiscitée. Vous rendez-vous compte du paradoxe, c’est comme si Boulez était number one des playlists de Spotify et qu’il faisait danser les mômes sur Tic Toc.

Jalousie bien sur des autres compositeurs, et notamment de celui qui va être le plus violent, Jean Jacques Rousseau, qui ne jure que par

l’Opéra Italien, Opéra Bouffa, d’où querelle des bouffons. Oui, notre Jean-Jacques se targuait en plus d’être un nouveau philosophe, d’être compositeur. Bon, c’était pas son meilleur truc, il se fait même traiter par Rameau de petit plagiaire sans envergure.

Vexé, il va dire alors que les opéras chantés en français, comme ceux de Rameau, c’est de la merde. Que le français, c’est pas une langue faite pour le chant. Voilà ce qu’il dit dans le texte : « Je crois avoir fait voir qu'il n'y a ni mesure ni mélodie dans la Musique Françoise, parce que la langue n'en est pas susceptible; que le chant François n'est qu'un aboiement continuel, insupportable à toute oreille non prévenue, que l'harmonie en est brute, sans expression, et sentant uniquement son remplissage d'écolier; que les airs François ne sont point des airs; que le récitatif François n'est point du récitatif. D'où je conclus que les François n'ont point de Musique et n'en peuvent avoir, ou que si jamais ils en ont une, ce sera tant pis pour eux. »

Vous vous rendez compte, quel sale mec, tout ça parce qu’il était jaloux de Rameau.

Alors ça m’amène au dernier scandale, contemporain celui là, il a lieu ce soir, à l’occasion des 36èmes victoires de la musique.

Il concerne les révélations. 6 artistes : Je les cite : Noé Preszow, Clou, Yseult, Hatik, Lous & the Yakuza et Hervé. Vous ne remarquez rien ? Il n’y a rien qui vous dérange ? Vous ne sentez pas le scandale ? Les Disruptives ne sont pas même mentionnés. Le groupe formidable de Guillaume Meurice, dont le chant pour, paraphraser Rousseau, est un si bel aboiement continuel. Allez, pour se consoler de ce scandale, Yseult, il faut bien toute la douceur, la puissance et l’Eros de sa voix pour consoler notre Guillaume national à qui je fais un big up.

Yseult ..

L'équipe