Chez Deutsche Grammophon est sorti un coffret de 22 disques du violoniste de légende, que Chostakovitch appelait "le roi du violon"

David Oistrakh en 1965
David Oistrakh en 1965 © Getty / Erich Auerbach
L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.