Le mot « gauche, » comme le mot « droite, » se fait régulièrement entendre quand on cause politique. Ce mot fait aussi partie du vocabulaire d'un jeune enfant qui se révèle rapidement droitier ou gaucher, parfois ambidextre, mais rarement gauchiste. En revanche, si on dit de lui qu'il est gauche, ce n'est vraiment pas très gentil. Alors que s'il est adroit, et non « à droite », ça passe tout de suite pour un compliment. En somme, dans le langage courant être droit ou adroit c'est bien alors qu'être maladroit ce n'est pas bien parce que c'est être gauche.

L'équipe

Mots-clés :

(ré)écouter La chronique d'Aurore Vincenti Voir plus


Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.