Nous entretenons, en France, des relations sensuelles avec notre langue. Qu’il s’agisse de parler ou de rouler une pelle, c'est souvent passionné !

Il y a même des puristes de la langue qui seraient prêts à la défendre bec et ongles. Et comme si ce n’était pas suffisant on lui a créé une Académie, à la langue. Ce n’est pas commun, il faut avouer. Il n’y a pas d’Académie du genou français ou de l’estomac français...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.