Aujourd'hui, Hippolyte laisse la place pour sa chronique à Rebecca de Des Moines, une grid-girl qui est chômage à cause du féminisme. Elle a un message pour Emmanuelle Devos.

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.