Hippolyte retenu en Italie, c'est Ippolito qui le remplace aujourd'hui pour évoquer le mouvement des gilets jaunes. Et s'il y a une chose qu'il a bien compris Ippolito, c'est que le peuple français, il n'aime pas qu'on touche à sa voiture.

Programmation musicale
Contact
Thèmes associés
(Ré)écouter La chronique d'Hippolyte Girardot
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.