Hippolyte Girardot revient pour une chronique avec son film « Covid-19 », un film qu’aurait adoré Alfred Hitchcock,

Un petit garçon dans les années 1910 à Londres dans un collège de jésuites adeptes de la punition corporelle se colle au mur lors de la récréation pour ne pas recevoir ne serait -ce qu’une tape dans le dos. Son accent épouvantable de cockney et son obésité précoce font en effet de lui un parfait souffre-douleur. Plus tard avec ce gout de la peur dans la bouche, il fera des films synonymes de terreur, d’angoisse, de panique. Il se vengera consciencieusement de ses camarades comme disait-il "une mère fait peur à son bébé" en manipulant le spectateur comme une marionnette de chiffon. Cet homme légendaire s’appelait Alfred Hitchcock, docteur es- paranoia, terreur et effroi disait que :

Plus réussi est le méchant, plus réussi sera le film

Il aurait adoré 2020. 

Avec son méchant le plus insaisissable qui soit, le mal aussi désincarné qu’il est puissant, celui qui utilise ses victimes pour se reproduire, celui qui change constamment de contagiosité, de malignité, celui qui cible d’abord une population âgée, fragile, comme jack l’éventreur ciblait des femmes seules dans la nuit brumeuse de Londres et principalement des prostituées mais qui ensuite modifie sa cible, éliminant un plus jeune au hasard mais les terrorisant tous, le film « Covid 19 » possède un des meilleurs méchants jamais recensé.

La suite à écouter...

Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.