Hippolyte Girardot revient sur cette obsession, sur ce vortex qu'est la campagne présidentielle et qui s'invite dans toutes les discussions.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.