La chaine SyFy diffuse depuis le 23 septembre le reboot de « Charmed », l’occasion de revenir sur les sœurs les plus cultes des séries télé ou une histoire de sororité sérielle des sœurs Halliwell aux jumelles Olsen en passant même par les Ingalls ?

"Charmed"  série télévisée américaine en 178 épisodes diffusée du 7 octobre 1998 au 21 mai 2006.
"Charmed" série télévisée américaine en 178 épisodes diffusée du 7 octobre 1998 au 21 mai 2006. © AFP / Archives du 7ème Art / Photo12

Shannen Doherty, Alyssa Milano et Holly Mary Combs (alias Prue), Piper et Phoebe Halliwell, enfin, avant que Prue quitte la série parce qu’elle ne supportait plus Phoebe, et que Prue soit remplacée par Paige. Vous suivez ? Vous vous souvenez ? C'était Charmed, la série sur trois sœurs, et ce n'était pas du Tcheckov, trois sorcières qui unifiaient leur force afin de déjouer les forces démoniaques à la fin des années 90 sur un air des Smiths ! 

Et pour apprendre à gérer leurs pouvoirs les trois sœurs devaient s’entraider, c’était le pouvoir des trois.

Mais voilà, si Charmed racontait les aventures de trois sœurs en lutte contre les forces maléfiques, dans la réalité, la série a été rattrapée par ses démons : 

les comédiennes se sont entredéchirées, la créatrice de la série, Constance M.Burge, qui portait la vision féministe des premières saisons a été débarquée et remplacée par un homme, Brad Kern, qui sera accusé de harcèlement sexuel, quelques années plus tard, en plein mouvement Metoo. Charmed, en coulisses, c’était plutôt trois sœurs contre les forces du mâle (M.Â.L.E). 

On comprend mieux pourquoi, 20 ans après la première version, le reboot (la reprise à zéro du concept) revient à un combat féministe plus frontal : un Charmed 100 % Time's Up très efficace. 

Il suffit de voir le premier épisode pour s'en rendre compte, les sorcières sont en lutte contre un démon, un vieux prof d'université qui abuse de son autorité, et plus encore... On n y revient dans le plateau télé de Une Heure En Séries, le 03 octobre. 

Des sœurs et des femmes puissantes dans les séries, il y en a toujours eu, même si, pendant longtemps à la télé, les histoires de sœurs rimaient surtout avec des histoires de cœur

Pour l’action, les tensions ou le rire, les sœurs restaient souvent dans l’ombre de leurs frères comme dans Arnold et Willy, chez les Ewing ou encore dans La Grande Vallée.

Heureusement dans le clan des frères Cartwright de la série Bonanza, le comédien prometteur Michaël Landon qui incarne le plus jeune d'entre eux, Little Joe, se lance en 1974 dans la production en tant qu'auteur, réalisateur et comédien d'une série qui met à l'honneur une famille du Minnesota et une vision plus féminine. Celle de trois sœurs qui gambadent dans le pré : Mary, Laura & Carrie. 

Les filles Ingalls de La Petite Maison dans la Prairie. Elles sont intelligentes, bagarreuses et les garçons n’ont qu’à bien se tenir face au "pouvoir des trois" de Walnut Grove.

Dans cette série Michaël Landon fait le choix d'engager plusieurs fratries - comme Melissa et Jonathan Gilbert (Laura Ingalls et Willie Oleson) - ou encore des jumelles comme Lindsay et Sidney Greenbush pour incarner l'unique Carrie, celle qui se gamelle dans les herbes hautes dans la prairie.

Lindsay et Sidney Greenbush n’avaient que 4 ans quand la série a débuté et il fallait bien être deux pour le rôle. Un seul épisode de la série permet aux sœurs de jouer ensemble, on est dans le rêve de Carrie où face à elle-même, elle est perdue en pleine nature et face à Dieu. L'épisode 14 de la saison 5, tellement barré que c'est à se demander si les scénaristes n'avaient pas fumé l’herbe de la prairie avant d'écrire le scénario. 

Des jumelles pour un seul rôle, c’était aussi le cas chez les Tanner avec les sœurs Olsen : Mary-Kate & Ashley Olsen vues dans la sitcom Les Jumelles s’en mêlent, elles ont été découvertes dans La fête à la maison ou le père Tanner doit élever ses trois filles (DJ, Stéphanie et Michelle) avec l’aide de son meilleur ami Joey et de l’oncle Jesse. Les jumelles y incarnent la petite Michelle qui fera craquer la terre entière mais qui seront absentes de la nouvelle version lancée sur Netflix 20 ans après... Dommage ? 

=> Retrouvez Benoît Lagane, tous les samedis dans Une Heure en Séries au côté de Xavier Leherpeur et le 03 octobre 2020 dans la chronique Effet miroir retour sur un père idéal de série télé : Alan Thicke alias Jason Seaver

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.