En attendant le retour de la série annoncée l'été dernier, on pose la question, dans "Madame est servie" : "Who's the boss?"

"Madame est servie" série télévisée avec Alyssa Milano, Danny Pintauro, Judith Light, Katherine Helmond, et Tony Danza.
"Madame est servie" série télévisée avec Alyssa Milano, Danny Pintauro, Judith Light, Katherine Helmond, et Tony Danza. © CPT Holding

Un Van sur une autoroute quitte New York pour le Connecticut, une journée d’automne dans Madame est servie, ainsi débuté le générique culte de la sitcom des années 80 "Madame est servie", un titre en français, un peu trompeur au regard du titre original : "Who's the boss ?".

Le premier donne un côté théâtre de boulevard à cette série et l’enferme un peu trop alors qu'en VO le second questionne beaucoup plus ! 

Qui est le patron  à la maison ? L’homme de ménage ou la femme d’affaire ? Et puis avec les enfants qui a le dernier mot ? Le père à tout faire ou la mère active ? Bref qui est le boss ? 

Officiellement, elle s’appelle Angela Bower (Judith Light) et elle cherche une femme de ménage ! Divorcée, femme d’affaire "célibatante" est contrainte par sa mère, Mona - c’est elle la vraie patronne - une retraitée très libérée et envahissante qui engage le jeune sportif à la retraite Tony Micelli … Veuf et père de Samantha, Alyssa Milano, bien avant qu'elle devienne une sorcière dans la série Charmed.

« Madame est servie » ! Une série pas si banale 

Elle poursuit en 1984 le détournement et le renversement des représentations de la vie domestique, et en particulier, de la figure de la ménagère tant appréciée des publicitaires. Un classique de la sitcom depuis les débuts de la télé et la création du genre par Lucille Ball et son mari Desi Arnaz dans I Love Lucy, l'histoire d'une épouse qui fait tout pour sortir de son foyer pour tenter sa chance sur les planches, de la vie domestique à la vie artistique.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Avant "Madame est servie" : "Ma sorcière bien aimée" 

Quelques années plus tard, en 1964, 20 ans avant « Madame est servie », une autre Samantha, une charmante sorcière mais qui n’était pas Alyssa Milano menait son mari publicitaire par le bout du nez dans Ma sorcière bien aimée. Et Samantha se délivre des tâches domestiques en un froncement de nez ! Et Endora, une grand-mère envahissante intervient quand ça lui chante, elle annonce en quelque sorte Mona Robinson, regrettée Katherine Helmond de Madame est servie !

Logique donc qu’une décennie plus tard, dans les années 70, les personnages féminins des sitcoms gagnent leur indépendance et se libèrent progressivement du foyer sans tour de magie. Je pense notamment à une série méconnue en France The Mary Tyler Moore Show centrée sur la vie professionnelle d’une jeune femme qui brise ses fiançailles pour travailler dans une télé locale. Une sitcom sur laquelle Martin Cohan, l’un des créateurs de Madame est servie, a fait ses premiers pas, ce qui n'est pas très étonnant !

En 2020, presque 30 ans après l'arrêt de la série, on l'a appris cet été, Alyssa Milano, figure du mouvement Time’s up et Tony Danza, son père de fiction l'ont annoncé ... les Micelli vont faire leur retour. Une version de Madame est servie post-metoo où Tony prendrait la place de Mona en grand-père envahissant et Samantha, celui d’Angela, femme libérée et indépendante … 

Reste à savoir si la nouvelle série Who’s the boss? sera impertinente … 

Et la question toujours pertinente ! 

=> Retrouvez Benoît Lagane, tous les samedis dans Une Heure en Séries au côté de Xavier Leherpeur

Thèmes associés