En ce 8 mai, jour de commémoration, 75 ans après la fin de la Seconde guerre en Europe, comment les séries se sont elles inspirées du conflit mondial ? Rapide tour d'horizon.

Audrey Fleurot pendant le tournage d'Un village français
Audrey Fleurot pendant le tournage d'Un village français © AFP / BERTRAND GUAY

Très tôt dans l'histoire de la télévision américaine, de nombreux scénaristes marqués par la guerre s'intéressent au sujet de façon plus ou moins frontale. 

En 1959, par exemple, dans la 4ème Dimension imaginée par le vétéran Rod Serling, dans le pilote, l'auteur imaginait l'histoire d'un homme qui - comme dans Un jour sans fin - ne cessait de revivre l'attaque de Pearl Harbor. 

Mais dans le genre historique et de guerre, l'une des  premières séries notables sur la seconde guerre mondiale, a pour titre Combat

Véritable institution aux états-unis, cette série créée en 1962 par Robert Pirosh - le scénariste oscarisé du film Bastogne - a été diffusée pendant 5 saisons et une dizaine d’épisodes de la série ont été réalisés par Robert Altman.  

Combat ne sera pas la seule série dans le genre à débarquer sur le petit écran et les américains ne seront pas les seuls à rejoindre les troupes.

En France, bien avant la chronique d'un village français sous l’occupation en 2009, il y a eu, dès les années 70, Le 16 à Kerbriant sur un village de Bretagne occupé ou La ligne de démarcation écrite à partir de véritables témoignages de résistants.

Chez les anglais, à la même époque, la télé diffuse Colditz une série centrée sur des officiers alliés qui tentent de s’échapper du château-prison de Colditz en Allemagne. Une série d'évasion à ne pas confondre avec une sitcom américaine plus fantaisiste et multi-rediffusée autour du Stalag 13 ou Hogan's Heroes en version originale, un stalag qui ressemblait d’ailleurs plus à un camp de boy-scout qu’à une prison dans la comédie : Papa Schultz

Une série où les prisonniers résistaient et espionnaient de l’intérieur, comme le rappelle l'historien sériephile Ioanis Deroide dans son excellent livre Dominer le monde chez Vandémière , si cette comédie qui a fait polémique n'a pas été bien perçue en son temps en 1965, elle a été vécue comme une revanche pour les comédiens juifs qui incarnaient les officiers allemands dans la série. C’était le cas de John Banner, alias Papa Shultz, qui avait fui l’Autriche et le nazisme pour les États-Unis et s’était engagé dans l’armée américaine. 

Comiques, historiques ou d'aventures, la seconde guerre mondiale a été racontée en séries sur tous les tons et tous les fronts

Dans le pacifique autour de l'escadrille de marginaux dirigée par Papy Boyington dans Les Têtes brûlées ont assume totalement le divertissement avec des pilotes qui cabotinent, des missions et des courses aériennes rocambolesques.

Plus tard avec Band of Brothers, le débarquement en Normandie et la guerre sur le front européen comme dans le pacifique seront traités bien différemment avec plus de véracité et moins de fantaisie. 

La seconde guerre mondiale est racontée sur tous les fronts et sur tous les tons et même dans la Science-Fiction et l'uchronie.

C'est exactement ce qui est à l'oeuvre dans la mini-série The Plot against america d'après le roman de Philip Roth adapté sur HBO par David Simon - The Wire, Treme, The Deuce - et diffusée sur OCS dans laquelle on imagine une Amérique fasciste qui n'entre pas en guerre. Une grande série qui fait froid dans le dos. 

Dans un tout autre genre, en 1983, il y a eu ... V 

La série de Science-Fiction des samedis après-midi des années 80, dans laquelle l’humanité devait résister contre l’occupant extra-terrestre, assume les références à la seconde guerre et en particulier au nazisme. 

Revoyez les affiches de propagande et l’emblème des visiteurs dans cette série et vous verrez, l’histoire du 3ème Reich n’est pas très loin. Dès le premier épisode, quand les humains commencent à douter du discours des visiteurs, ceux qui ont connu Berlin en 1938 ne sont pas dupes.

Comédies, aventures, chroniques historiques, 75 ans après la fin de la guerre, la seconde guerre mondiale inspire encore et toujours les séries comme pour mieux rappeler qu'il faut garder en mémoire et tirer les leçons de l'Histoire. 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.