Des urgentistes du "Cook County" à la police scientifique des "Experts" en passant par "L'Instit "… Et si les séries pouvaient créer des vocations ?

"Les experts" saison 1, série télévisée d’Ann Donahue et Anthony E. Zuiker (2000).
"Les experts" saison 1, série télévisée d’Ann Donahue et Anthony E. Zuiker (2000). © AFP / PHOTO12.COM - COLLECTION CINEMA / PHOTO12

Quand j’étais gamin, je dois vous l’avouer, je ne voyais pas trop ce que professionnellement je pouvais bien en faire de ma passion pour les séries - chroniqueur spécialisé en séries télé dans une matinale radio ça n’existait pas encore et même sur radio Val Garonne (la radio locale concurrente à France inter à la maison). Alorsur me projeter dans l’avenir, je me voyais plutôt en Victor Novack ! Vous savez l'instit remplaçant interprété par Gérard Klein dans les années 1990 ? 

Un personnage de séries qui a donné envie à beaucoup d’être enseignant et à d’autres de s’acheter une moto ! 

Pour autant l’ambition de L'Instit était ailleurs, elle avait pour but de contrer la montée du Front National

Pierre Grimblat le créateur de l’Instit l’a raconté à plusieurs reprises notamment au quotidien Le Monde : "Les sondages prédisaient une énorme poussée du FN aux élections municipales. François Mitterrand voulait que je trouve une idée de série avec une forte dimension républicaine" 

Et en France qui dit super héros républicain dit… instituteur ! 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Et c’est ainsi qu’en 1993 Victor Novack, ex-juge pour enfant, débarque pour la première fois sur le petit écran et dans un petit village de Haute-Provence pour remplacer un maître d’école admiré et vénéré mais qui vient d’être assassiné. 

Un prof idéal qui a beaucoup inspiré, comme bien d’autres personnages positifs - c’est une des vertus de ces héros populaires de la télé qui, épisode après épisode, montrent à tout un chacun ce qu’un bon fonctionnaire de la république apporte aux autres et à la société. 

Avant "L'Instit", il y avait eu l'assistante sociale dans Pause-Café, l’assistante sociale évoquée ici il y a quelques semaine. 

Petite anecdote personnelle à ce sujet, lors d’une projection rétrospective de "_Pause-Café_" organisée au festival Séries Mania, à la fin de la rencontre, mon père, éducateur à la retraite, tombe dans les bras de Véronique Jannot pour la remercier pour tout ce qu’elle a fait afin de rendre positive l’image des travailleurs sociaux en incarnant ce personnage et pour avoir suscité tant de vocations chez ses jeunes collègues. Un constat que la comédienne m’a confirmé ayant reçu de nombreux témoignages équivalents.

Dans le monde médical, c'est aussi un peu la même chose, et pas uniquement dans les séries où le médecin est un super-héros, je dirai même que plus la série est réaliste plus elle permet au téléspectateur de s’y projeter. 

Un cas d’école la série "Urgences"

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

"Depuis 20 ans, ma femme et mes enfants me demandent ce que je fais et pourquoi je rentre chez moi à des heures impossibles. Depuis qu’ils regardent Urgences, ils le savent". C’est ce qu’a déclaré un urgentiste à l’un des médecins et scénaristes en chef des premières saisons de la série hospitalière. 

Une série qui a su rendre visible non seulement la dureté d’un métier mais aussi sa grandeur d’âme … et qui a pu créer des vocations. D’ailleurs, des statistiques américaines ont démontré, en leur temps, une recrudescence des candidats en médecine après le lancement de la série.

Et avec parfois un effet surprise comme chez nous en France pour le futur réalisateur Thomas Lilti qui adorait suivre "Urgences" alors qu’il était étudiant en médecine, cette série a suscité chez le médecin en devenir, le désir d’un autre métier, celui de scénariste … Aujourd’hui, il est le créateur de la grande série médicale française "Hippocrate". CQFD

Médecins, assistante sociale, instits … mais dans la Police aussi ou bon nombre de fans de séries, de films ou de romans policiers ont choisi le métier de flic avant de finir, parfois, par écrire à leur tour des romans ou des séries policières comme Olivier Marchal. 

Mais ces dernières décennies, le métier, longtemps méconnu, qui a été popularisé par une série c’est celui exercé par les héros des "Experts"

L’occasion pour beaucoup de jeunes, un peu nerd, de se rendre compte que leur passion pour les sciences pouvait être utile au sein de la police, à l’image de ce spécimen rare de Las Vegas… Gil Grissom. Une fois de plus, une série qui aura permis à bon nombre de jeunes étudiants de savoir vraiment qui ils sont … Who are you ? who who who !

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix