De Stars Hollow, la petite ville du Connecticut des filles Gilmore à Cicely petite communauté méconnue de l’Alaska que révèlent de l'Amérique ces villages en séries ?

De nombreuses séries portent en elles jusque dans leurs titres les noms des villes américaines où elles se situent. Il y a eu Dallas, Vegas, Houston - à non ça c’était le nom de Matt ... Matt Houston, un flic à moustache - ou encore Santa Barbara et son générique en forme de "diaporama sea sex & sun". Mais des villes et villages américains moins connues, il y en a  eu un certain nombre à la télévision américaine. Retour ce matin sur quelques unes d'entre elles. Cicely dans l'étonnante série Bienvenue en Alaska, la série et la ville Everwood dans le Colorado ou encore Stars Hollow, la petite communauté sympathique de Gilmore Girls. Des villages qui redonnent espoir en l'Amérique et qui nous offrent à voir des petites communautés souvent excentriques ... et toujours attachantes. 

Direction Cicely de la série Bienvenue en Alaska, une série qui raconte l’histoire d’un médecin juif new-yorkais qui se retrouve – contraint et forcé d’exercer la médecine tout au nord de l’Alaska. Et dans ce très lointain village, il se confronte à une nature et une culture très éloignée de la sienne. 

Et dans cette "Amérique en miniature", outre les amérindiens dont Ed Chigliak, cinéaste en herbe qui  se rêve en « Scorcese » de sa communauté, la ville accueille, comme souvent dans les séries de village, un condensé de doux rêveurs et de purs produits de l’american dream … Il y a Maurice, l’ex de la NASA un peu réac, Maggie la pilote d’avion, libre et indépendante ou Chris, l’animateur de la radio KBHR, ex-taulard, philosophe et passionné de musique, le poète matinalier qui refait sa vie à Cicely.

Refaire sa vie, c'est un lieu commun des séries de village, comme dans Everwood qui conte l’installation d’un neurochirurgien prestigieux dans une petite ville du Colorado. Après le deuil de sa femme pour se raccrocher à la vie, il décide de se mettre au vert avec ses enfants. Il en profite pour offrir ses consultations à la communauté car dans les séries américaines pour se reconnecter à la réalité, rien ne mieux que de s’installer à la campagne.  

Il faut dire qu'à l’exception de polars à la sauce Stephen King qui décrivent des petites communautés rurales où l’horreur peut survenir à tout moment, l’essentiel des malheurs de la société américaine sont en général plutôt en ville. Comptez les héros qui luttent contre le crime à New York et Los Angeles pour vous faire une idée!

La campagne va bien à la télé feel good comme à Stars Hollow, dans le Connecticut de la série Gilmore Girls ou on l’on retrouve tout ce que l’Amérique peut compter d’extravagance : des saltimbanques tels que la prof de danse ou le barde folk, des entrepreneurs ou commerçants plus ou moins excentriques comme la brocanteuse ultra-pratiquante, le maraîcher amoureux, la chef gastronome hyper-active ou Kirk aux emplois toujours très inventif. 

Et puis le maire de la ville qui ne rêve que de festivités pour sa petite ville et qui compte bien sur ses habitants dont le récalcitrant Luke, propriétaire du Diner du coin où se rendent tous les matins les filles Gilmore pour le petit dejeuner

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.