Punky Brewster fait son retour à la télé américaine le jeudi 25 février, l'occasion d'évoquer la figure de l'orphelin.e dans les séries de Zora aux enfants Baudelaire en passant par Arnold et Willy car il faut de tout, tu sais, faut de tout, c'est vrai, faut de tout pour faire un monde.

"Punky Brewster" série télévisée américaine créée par David W. Duclon (1984).
"Punky Brewster" série télévisée américaine créée par David W. Duclon (1984). © AFP / Coca Cola Telecommunications-Lightkeeper Productions- L- Collection ChristopheL

D’Albert, James et Cassandra les fils adoptifs des Ingalls à Matt et Jenny qui traversent bien des orages lors de leur traversée de l’Atlantique, en passant par les enfants Salinger de La Vie à 5 ou de Sébastien qui cherche du réconfort auprès de Belle et/ou parmi les siens, les histoires avec des orphelins, c’est un lieu commun des séries d’hier … mais qui marche encore aujourd’hui … 

Pour preuve sur Netflix dans Anne avec un E, l’histoire d’une jeune fille rousse au fort tempérament qui se cherche des parents d’adoption sur l’île du Prince Edward et dans les Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire ou trois enfants déjouent les plans machiavéliques de leur oncle.

Des histoires d’orphelins, en réalité c'est un classique des contes et récits pour la jeunesse depuis toujours, d’ailleurs Anne avec un E, la série de CBC de Radio Canada n’est autre que l’adaptation de Anne... La Maison aux Pignons verts , un classique de la littérature du début du XXème siècle… Quant aux orphelins Baudelaire, avant d’être une série pour Netflix, c’est un hit littéraire post Harry Potter, une sorte de réactivation contemporaine de récit à la Charles Dickens … 

La débrouillardise des orphelins comme art de vivre c’était le cœur d’une série d’il y a 40 ans, qui a marqué bon nombre de jeunes téléspectateurs autour des aventures d’une bande d’orphelins dirigée par une jeune fille rousse téméraire. Un personnage qui "pieds nus dans la course" elle va toujours "vers la source de la liberté", un jeune fille qui "poursuit son rêve pour qu'un jour nouveau se lève sur le monde entier" … Vous avez trouvé ? 

"Zora la Rousse, ton lit est fait de mousse et tu dors à la belle étoile" 

Zora la rousse et sa bande d’orphelins qui dans le Balkans s’entraidaient et partageaient le pas grand-chose qu’ils avaient avec moins d’égoïsme que les adultes. Une série adaptée, là encore, d’un livre pour enfant de la littérature allemande des années 40, signé Kurt Held, un auteur juif allemand très engagé au sein du parti communiste. Et à savoir ça, on revoit la série autrement. 

"Mais qu’est-ce que tu me racontes là ?" 

Des orphelins dans les séries, c’est aussi une valeur sûre pour souligner la grandeur d’âme de leurs parents adoptifs, surtout chez les américains, comme dans Arnold & Willy où l’histoire de deux gamins de Harlem qui emménagent chez le richissime Monsieur Drumond. Dans le même esprit, 5 ans plus tard, c’est le bon vieux Henri, ou Riton, célibataire endurci qui se laisse attendrir par une gamine de 7 ans au bandana noué à son jean … Une petite brune à couettes et son chien Bandit : Punky Brewster

La série Punky Brewster fait son retour, le 25 février à la télé américaine sur la plateforme Peacock, une version 2021 où la comédienne adulte, est mère de trois filles et où il sera encore question d’enfants placés et… de différences … parce que comme on le chantait dans le générique de Diff'rent Strokes (Arnold & Willy en VF) : "Il faut de tout, tu sais, il faut de tout c'est vrai, il faut de tout pour faire un monde"

=> Retrouvez Benoît Lagane, tous les samedis, dans Une Heure en Séries au côté de Xavier Leherpeur

Thèmes associés