Ally McBeal, comme bien d'autres séries américaines, nous offre des épisodes spéciaux de Noël dans lesquels on pousse la chansonnette. L'occasion de réenchanter le monde ? Pas uniquement.

Pourquoi Ally McBeal enchante-t-elle l’esprit de Noël ?
Pourquoi Ally McBeal enchante-t-elle l’esprit de Noël ? © Maxppp / ALPHAPRESS

Chanter pour Noël c’est un classique et ça permet aux créateurs de séries d'évoquer, ici ou là, tel ou tel films de Noël, une autre grande tradition anglo-saxonne  Et quand la tante de George, Rosemary Clooney, grande figure du music-hall - c’est elle qui chante dans le film White Christmas au côté de Bing Crosby la célèbre chanson éponyme du film devenue Noël blanc en français - passe une tête dans la série Urgences, elle pousse naturellement a chansonnette dans un épisode de Noël. 

Et dans un autre genre, la chorale de la série musicale Glee qui revisitait toute l’année les standards de la musique américaine profitait en fin d'année pour s’en donner à cœur joie avec, entre autres, un épisode spécial hommage au film Love Actually ou encore la reprise du Hit de Mariah Carey All I want for Christmas is you

Aux États-Unis, Noël enchante donc la télé et une des séries qui, à la fin des années 90, s’impose sur le sujet c’est bien Ally McBeal

Les avocats du cabinet Cage & Fish étaient d'abord très inspirés à la barre en prenant la défense d’un homme licencié pour avoir vu une licorne ou - dans un épisode qui rappelle Le Miracle sur la 34ème rue (1947) - d'un père-noël de grand magasin en procès contre son employeur. 

Mais la série qui invitait régulièrement des musiciens de Paul Anka à Barry White en passant par Jon Bon Jovi était très musicale.  Et puisque les Christmas Carols pour Noël c'est une tradition, Ally McBeal était forcément en chanson.  Mais Ally McBeal qui questionne avec justesse le monde de la justice est aussi une série sur des personnages en quête d'amour et... de prince charmant. Et le problème c’est que dans ce show, le prince charmant est souvent un looser et que les histoires d’amour finissent mal en général... Et pour Ally McBeal en particulier. 

Et à Noël la série est romantique, nostalgique et mélancolique. Exemple. En saison 4, Ally est toujours amoureuse de Larry (Robert Downey Junior). Or Downey Jr est à cette époque un peu imprévisible. Pas encore Iron Man, il tourne dans la série, un peu comme au Monopoly, entre un passage par la case prison et une cure de désintoxication. 

Et Larry, son personnage, n’a pas vraiment l’esprit de Noël car c’est un moment douloureux. Ce qu’Ally - et le téléspectateur aussi - va apprendre dans cet épisode là, c’est que Larry a un fils de 7 ans, qu’il ne peut pas approcher et qu’il ne voit pas grandir. Une absence pesante en cette période de l'année. On peut comprendre pourquoi Ally a du mal à lui faire choisir et chanter sa chanson de Noël …

Heureusement semi-happy ending, ils finissent par s’entendre... 

Et Ally et Larry, Calista Flokhart et Robert Downey JR, de trouver un air à partager … White Christmas, évidemment. 

Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.