Quand une série se termine (bien ou mal d’ailleurs), le public a parfois du mal à le vivre, pour répondre à cette mélancolie, les créateurs de série aiment faire revenir les héros tant aimés le temps d’un film au cinéma, d'un téléfilm ou d’une nouvelle série... Les séries nous rendraient-elles nostalgiques ?

Le château de Highclere, qui sert de décor à la série Downton Abbey
Le château de Highclere, qui sert de décor à la série Downton Abbey © AFP / Isabel INFANTES

Si Downton Abbey cartonne tant au cinéma, 4 ans après l’arrêt de la série, cela s'explique d'abord et avant tout pour le plaisir nostalgique que ce film procure aux fans de la série qui retrouvent après plusieurs années d’absence, des personnages, un lieu et même un générique. 

Pendant 6 ans et 52 épisodes, les téléspectateurs de la série ont appris à bien connaître et aimer la famille Crawley et leurs domestiques. L'histoire de ce domaine aristocratique de 1912 à 1926 n'avait plus aucun secret pour eux. 

Quand en 2015 les portes du château se sont – croyait-on à l’époque – définitivement refermées, les fans se sont sentis abandonnés, voire en deuil, un peu comme les fans de Game Of Thrones il y a quelques mois. 

Quand une série s’arrête et que du jour au lendemain des personnages ne viennent plus vous rendre visite sur le petit écran, c’est un peu comme perdre de vue un amour, une amie ou un cousin que l’on aimait beaucoup d’où le plaisir de pouvoir les retrouver même juste le temps d’un film. Le film Downton Abbey c’est en quelque sorte comme une cousinade : Une réunion de famille exceptionnelle.

Et dans l’histoire des séries télé, ce n'est pas nouveau, on appelle même ça des téléfilms de réunions : Dallas, Côte Ouest et bien évidemment Dynastie ont eu droit à leurs "réunions" le temps d'un ou plusieurs téléfilms. Un stratagème qui permet de faire vivre plus longtemps des personnages et d’offrir toujours plus d’histoires aux téléspectateurs qui ont faim de série mais qui ne veulent pas qu’on y mette fin.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.