Les Petits Meurtres d’Agatha Christie sont de retour ce soir sur France 2, toujours dans les Hauts-de-France, mais cette fois-ci, dans les années 1970, l’occasion de faire le tour des nombreuses séries inspirées des romans ou des nouvelles de la Reine du crime.

Les petits meurtres d'Agatha Christie avec Samuel Labarthe de la comédie française dans le rôle du commissaire Swan Laurence
Les petits meurtres d'Agatha Christie avec Samuel Labarthe de la comédie française dans le rôle du commissaire Swan Laurence © Maxppp / Sebastien JARRY

Agatha Christie a laissé derrière elle, après sa mort en 1976, il y a 45 ans, tant de romans et de nouvelles que cela constitue une riche et foisonnante matière qu’ont su exploiter intelligemment les séries télé. D’ailleurs de son vivant, si la romancière a vu des adaptations de ses œuvres à la radio, au cinéma ou au théâtre, elle a aussi pu découvrir ses récits sur petit écran dans des dramatiques en direct, comme en 1949 avec la première adaptation de « Ils étaient dix », 10 ans à peine après sa publication.

Il faut dire que le récit à énigme, l’enquête puzzle autour d’un meurtre, le célèbre Whodunit popularisé par Agatha Christie va plutôt bien aux séries

Un univers à la Cluedo qui permet à des fins limiers de démêler le vrai… du faux pour le plus grand plaisir des téléspectateurs. Et parmi les plus brillants enquêteurs de la reine du crime, on pense à Hercule Poirot, le détective belge qui s’impose à la télé britannique dès 1989 sous les traits de David Suchet et pendant plus de 20 ans. Un comédien repéré par la fille d’Agatha Christie, elle trouvait qu’avec une petite moustache et un chapeau melon, Suchet ferait un très bon Poirot… Bien lui en a pris … 

Outre l’enquête et le suspense qui s’y rattache, ce qui marche le plus dans l’univers d’Agatha Christie en séries, c’est d’abord et avant tout … le charme fou de ces personnages 

! Et des personnages à la fois très proche de nous mais avec ce je ne sais quoi d’inaccessible comme Miss Marple de St Mary Mead, petit village fictif où qui sait observer ses concitoyens, peut faire de vous une excellente détective.

Si plusieurs comédiennes ont interprété le personnage - dont Angela Lansbury au cinéma en 1980, avant qu’elle devienne à la télé Jessica Fletcher, un personnage  très inspiré par Miss Marple pour Arabesque - l’actrice qui est la plus identifiée au personnage est Joan Hickson qui a incarné la célèbre détective entre 1984 et 1992 sur la BBC et qui avait joué du Christie au théâtre du vivant de la romancière. 

Selon la légende, cette dernière lui aurait d’ailleurs glissé un petit mot sur lequel était écrit : 

J’espère que vous jouerez un jour ma chère Miss Marple.

En revanche Agatha Christie n’aurait jamais imaginé qu’au XXIème siècle, son univers se décline dans une série animée japonaise ou dans une série tricolore

Et que l’on invente en France d’après ses récits de nouveaux personnages comme c’est le cas dans Les Petits Meurtres d'Agatha Christie de France 2. 

Après  les enquêteurs des années 1930 ou des années 1956/60, ce soir, trois nouveaux détectives investissent les petits meurtres et le petit écran et direction les années 70 où comment le récit à énigme de la reine du crime prend des faux-airs de film policier à la Belmondo ou de séries à la Starsky & Hutch

Une série qui débute ce soir avec au centre la commissaire Annie Greco, première femme flic de France, qui débarque dans un commissariat des Hauts-de-France. Et pour enquêter Greco qui comme Poirot ne vit que pour son travail peut compter sur deux compagnons : Max Beretta, un flic qui, avec sa tête, frappe plus qu’il ne pense et Rose Bellecour, une jeune psy de bonne famille. 

Agatha ne les a pas inventés mais Christie les aurait appréciés. 

=> Retrouvez Benoît Lagane, tous les samedis, dans Une Heure en Séries au côté de Xavier Leherpeur