Cette semaine Bruno a voulu rapprocher deux événements : le 75ème anniversaire du débarquement et le 30ème anniversaire des événements de la place Tiananmen, car il a vu dans leur traitement un contraste stupéfiant.

La télévision est un lieu de mémoire ultra puissant et totalement essentiel. Seulement voilà, selon que vous vivez dans une démocratie, ou dans une dictature, la télé peut avoir la mémoire plus ou moins sélective. Ainsi, si cette semaine, en France, les chaînes n’ont cessé de nous montrer, et on s’en réjouit, des images du D-day ; en Chine, les médias n’ont pas pu dire le moindre mot au sujet des massacres qui ont ensanglanté la place Tiananmen en juin 1989. Pire, comme le racontait parfaitement, mardi, le 13 heures de France 2 :

« Ce matin, en Chine, lorsque Tiananmen 30 ans après est évoqué par les médias internationaux, la télévision se coupe. »

Le régime a carrément coupé le sifflet et le signal, de la chaîne américaine CNN au moment où elle re-diffusait une image devenue iconique du printemps chinois. Cette image, vous l’avez tous vue, c’est celle de ce jeune homme, seul face à une colonne de tanks qui, en se dressant devant eux avec un petit cartable d’étudiant dans une main et un journal dans l’autre, parvint à les stopper, le 5 juin 1989. Ce moment d’archive, ce moment d’histoire, nous nous en souvenons tous, ici, en Occident mais pas en Chine. Pourquoi ? Et bien parce que comme le soulignait, mardi, le formidable documentaire qu’Arte a diffusé sur son antenne:

« Depuis, les autorités chinoises ont tout fait pour qu’on l’oublie, comme elles veulent faire disparaître tout souvenir de ce qui a précédé. »

Depuis 30 ans aucune image de Tiananmen n’a jamais été officiellement diffusée en Chine. Résultat, c’était toujours dans le 13 heures de France 2 mardi, lorsqu’une journaliste étrangère montre à un jeune chinois la photo de cet homme, face aux blindés, et lorsqu’elle lui demande :

« Avez-vous déjà vu cette photo ? »

Ecoutez donc la réponse qu’elle obtient :

« Hummm, non. Qu’est-ce que ça vous évoque ? C’est une parade militaire ? »

Alors voilà, dans le documentaire d’Arte intitulé « Le peuple contre le parti » (que vous pouvez voir en replay jusqu’au 2 août), on entend comment, en 1989, le porte-parole du gouvernement niait farouchement une réalité que les caméras du monde entier avaient pourtant filmée :

« Personne n’a été tué, aucun tank n’a écrasé quiconque. Les médias internationaux qui parlent de massacre vous mentent. »

On entend ça, et l’on se demande, un peu, si 30 ans après, il n’a pas réussi à convaincre de ses mensonges une bonne partie de la jeunesse chinoise. Mais heureusement, dans le même documentaire, on découvre, aussi, des images glaçantes de l’armée chinoise en train de tirer à grand coups de fusils mitrailleurs sur ses étudiants. 

On voit parfaitement bien comment, au cœur de la place Tiananmen, un ballet incessant d’ambulances est venu évacuer des dizaines de corps sans vie. 

Et l’on comprend, photos d’hommes agenouillés à l’appui, que les massacres de Tianamen ne se sont malheureusement pas terminés avec le nettoyage de la place :

« Des dizaines de milliers d’arrestations et pour les ouvriers arrêtés, la peine prévue en cas d’émeute : une balle dans la nuque »

Images rares. Images infiniment précieuses que les chinois ne verront donc pas, pas encore. Car comme le faisait remarquer le JT d’Arte cette fois, voici ce que diffusent, en boucle, des chaînes de télé totalement verrouillées par l’Etat :

« Les contenus frappes par leur superficialité : faits divers, scandales, sujets people, divertissements, c’est la toute la force du régime, multiplier les contenus pour brouiller les pistes. Divertir, pour moins informer. Consommer, pour moins penser »

Reste à savoir jusqu’à quand « divertir pour ne pas informer » suffira à contenir la soif de démocratie d’1 milliard 300 millions de personnes qui, bien qu’ils fabriquent les postes de télé du monde entier, ont encore beaucoup de mal à libérer les leurs. 

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.