Lundi midi, Bruno est tombé sur "Scotch cuisine extra forte", une émission de cuisine diffusée en clair sur Canal + et il a eu une révélation.

J'ai réalisé grâce à Canal +, combien les programmes de cuisine étaient en fait un formidable révélateur de l’identité des chaînes qui les diffusent. Une sorte de parabole tout à fait saisissante que l’on pourrait résumer en ces termes : "Dis-moi quelle émission de cuisine tu proposes et je te dirai qui tu es". 

TF1 

En matière de cuisine, le format qui est désormais le mieux exposé, c’est un programme court, il s’appelle « Petits plats en équilibre », il dure deux minutes, diffusé juste après le 20 heures, et, à la fin de chaque épisode son présentateur nous dit ceci :

« Vous pouvez tenter de gagner 3000 € par mois pendant 20 ans. 720 000 € au total »

Donc ? Eh bien donc, au détour d’un p’tit programme de tambouille, TF1 nous rappelle qu’elle est d’abord une chaîne commerciale (car pour décrocher la timbale, il faut envoyer des sms surtaxés) mais surtout qu’elle est une chaîne leader, à la puissance économique colossale, puisqu’elle est capable de nous offrir plus de 700 000 euros.

France 3

On vous sert « La cuisine de Julie », un magazine dans lequel  l’animatrice se promène, certes, mais pas n’importe où :

"Bonjour Julie. Bienvenue dans notre Savoie"

Car elle part à la découverte des spécialités régionales, une occasion de bien asseoir que France 3 est la chaîne des régions.

M6

Sur M6, On se fait copieusement engueuler, parce qu’après nous avoir montré des gens soi-disant mal fringués dans "Les reines du shopping", des maisons moches que Stéphane Plazza doit impérativement ripoliner avant de pouvoir les vendre, la chaîne creuse un filon qui lui réussit parfaitement en terme d’audience, un petit côté montreur d’ours, qui la conduit à dépêcher Philippe Etchebest dans les cuisines les plus dégueulasses de la création.

Canal +

Et sur Canal + alors ? Qu’est-ce que propose la chaîne qui a révolutionné la réalisation des matchs de foot dans les années 1980 ? Celle qui a dépoussiéré l’humour en créant "Les Guignols de l’info" ? Qui a inventé, en France, les émissions consacrées aux médias, avec "Télés Dimanche", ou encore le talk-show, à midi, vous vous souvenez de "La grande famille", dans laquelle un certain Jean-Pierre Coffe causait, tiens tiens, de cuisine, comme personne ? 

Eh bien elle diffuse un bidule qui dure 20 longues minutes, incarné par un ancien candidat de Top Chef, une émission d’ M6. Un gars qui commence son programme à la terrasse d’un café, en lisant un journal et qui a un avis très nuancé et pas populiste pour deux ronds sur la presse :

« Rho la la, les conneries. Les conneries qu’on peut lire dans ces putains de journaux »

Un garçon qui maltraite le français presqu’autant que les oignons :

« Oublie pas les deux grappes de tomates que je t’ai parlé »

Qui passe sa vie à nous tutoyer, alors qu’on ne lui a rien demandé :

« Tu prends une carotte, un oignon, tu prends une échalote et tu vas me prendre un peu d’ail aussi mon gamin »

Et tout ça pour apprendre à faire quoi ?

« Des pâtes à la sauce tomate »

Voilà, c’est aussi indigeste qu’un pudding aux parpaings, ça sent méchamment le réchauffé et on ne comprend absolument pas à quel public ça peut bien s’adresser. Néanmoins, ça illustre tristement bien combien cette chaîne, naguère si créative, a totalement perdu la main. 

On lui souhaite donc de se retrouver, dare-dare, des chefs mieux inspirés et capables de nous re-mitonner des programmes aux p’tits oignons. 

  • Légende du visuel principal: Dis-moi quelle émission de cuisine tu proposes et je te dirai quelle chaîne tu es. © Getty / Photographer is my life
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.