La France est immobilisée : zadistes, étudiants, cheminots. C'est un printemps de grèves et de manif. Comme Emmanuel Macron n'écoute personne, Christine a appelé un président qui s'est déjà confronté au problème : le général De Gaulle.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.