Les morts aussi ont aussi un courrier à livrer au peuple. Colette, Brassens ou encore Blier font la dictée à Christine Gonzalez.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.