Démission de Nicolas Hulot, départ de Gérard Colomb, affaire Benalla, depuis l’été, ça tangue pour Emmanuel Macron. Il faut dire que pour le Président qui s’est fait élire sur un positionnement centriste, de droite et de gauche, l’effet de balancier, il devait s’y attendre.

C'est très difficile de se placer au centre l'échiquier politique, car on est toujours suspecté d'être trop à droite ou trop à gauche ... 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.