Pardonnable, impardonnable
Pardonnable, impardonnable © JC Lattes

Le procès Bettencourt se poursuit, et avec lui, ce vieux thème de la famille déraillante. Des Atrides aux Simpson, la littérature adore le principe de la famille devenue foyer infectieux. c'est justement le thème du dernier roman de Valérie Tong Cuong: un enfant chute à vélo, et son entourage se déchire. Chaque membre de la famille, dévasté par la douleur, se révèle. Le récit alterne tous les points de vue, si bien qu'il devient difficile de juger. D'ailleurs, le procès Bettencourt dure, dure... Dur de juger....

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.