On pense souvent que la richesse protège du malheur et des chagrins. Mais Clara Dupont-Monod nous montre que ce n'est pas toujours le cas grâce à ce superbe roman de Sarah Chiche...

Ce texte est habité. Il est habité par une voix, magnifique, qui vous harponne le tympan dès les premières pages, et cette voix c'est celle d'une femme, Sarah Chiche, qui se répare d'une enfance. Cette enfance, elle a été marquée par deux choses : l'opulence, qui n'a jamais rien cicatrisé et la mort de son père quand elle avait quinze mois.

L'équipe
Contact
Thèmes associés