L’actualité, c’est la drogue, bien sûr, avec le recueil de Cécile Guilbert, "Ecrits stupéfiants", et c’est pourquoi je vous parlerai de désintoxication.

Il se trouve que mon esprit alerte a donné un grand coup de frein quand il est passé devant un texte de votre recueil, un texte d’Antonin Artaud. 

Lui, il était adepte du laudanum, de l’opium, du peyotl, de l’héroïne et de l’hydrate de chloral : en matière de drogues, il avait un petit côté cafétéria, on a le choix on pioche et c’est à volonté, Artaud c’est un peu le Buffalo Grill de la drogue. 

Et dans son texte, il dit, en parlant des opiomanes : « il y a un point en vous que nul médecin ne comprendra jamais : vous êtes hors la vie, vous êtes au-dessus de la vie. » 

Donc, la désintoxication, ce serait de revenir dans la vie, non plus hors ni au-dessus, mais dedans.

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.